Latest Content

Bain de Sang – Sacrificed For A Load Of Filth And Lies

Groupe parisien contenant des gens provenant de chez Blockheads, Comity, Judoboy et Aenima (aaah nostalgie en lisant ces derniers noms !), Bain de Sang annonce la couleur par son patronyme: rouge sang. Prenant la suite de We Are The Blood We Are The Fear (2015), ce nouvel EP est à l’image de sa (très réussie) cover: un pur carnage !

Puro Odio – S/T

Duo cagoulé originaire du Pays Basque espagnol, Puro Odio voit son EP sans-titre sorti l’an dernier réédité par Sentient Ruin. Se jouant des (gestes) barrières entre punk, metal et hardcore (on est ici plus précisément entre crust/d-beat, oï! et black metal), ces deux morceaux sont autant d’expéditions punitives nihilistes que l’on se prend en pleine poire en l’espace de cinq minutes à peine.

Destroyed In Seconds – Divide And Devour

Monté en 2008 par des membres de Phobia, Eat The Living et Necrosic, Destroyed In Seconds (simplifié en DIS) est de ces groupes qui prennent du vieux pour en faire du neuf. Entendons ici un cocktail de riffs bien ravageurs issu des scènes old-school crust/d-beat et swedish death, ce qui nous donne un panel d’influences allant de Discharge à Entombed. Pourtant le groupe de Los Angeles se distingue de ces références en se drapant d’une production moderne bien imposante.

Atrament – Scum Sect

Atrament fait enfin son retour ! Composé d’actuels et anciens membres de la fine fleur de la brutalité californienne actuelle (Vastum, Necrot, Mortuous, Abstracter, Moral Void, Black September), le quartet vient donner une suite toute aussi véhémente à son excellent premier LP. Mélangeant une fois de plus la radicalité du crust/punk à la putréfaction du black/death, la recette est une fois de plus une orgie de bestialité.

Split Cranium – I’m The Devil And I’m OK

Il y a tellement de groupes à mettre à l’actif d’Aaron Turner (l’ex-Isis qui se transforme peu à peu en ours d’après les photos): après Old Man Gloom, Twilight, Sumac et Mamiffer, voici Split Cranium, formé en 2012 avec quelques musiciens finlandais desquels il ne reste plus que Jussi Lehtisalo et Tomi Leppänen (tous deux dans le groupe Circle). Le reste du line-up étant complété par la compagne de Turner Faith Coloccia (Mamiffer) et par Nate Newton (Converge). Une réunion quelque peu disparate qui n’augurait aucunement du style appréhendé par ce désormais « supergroupe », le crust/d-beat !

Wolfbrigade – Run With The Hunted

Référence ultime en crust/d-beat, Wolfbrigade sort avec Run With The Hunted son sixième album, ou bien son neuvième si on prend en compte les sorties sous leur nom précédent: Wolfpack (sans compter leurs multiples splits, EPs et compilations). Même si le groupe a bien ralenti son rythme de production (cinq ans depuis Damned, leur précédent méfait suite à leur reformation), l’attente valait la peine puisque ce nouvel album est simplement dévastateur.

Halshug – Sort Sind

Pour leur second album, les danois Halshug ont particulièrement soigné leur artwork. Rien à dire, entre la BMW, les dégaines de petites frappes de banlieue de Copenhague (rappelant pas mal la trilogie Pusher) et un somptueux feu d’artifice maison, pas de doute, le trio a signé la cover de l’année 2016 ! Si l’on se fie à cette cover, Halshug ferait donc du hip hop ? Raté, c’est plutôt du côté du hardcore punk à tendance d-beat/crust qu’il officie, en même temps avec Southern Lord comme label, c’était sûr qu’il y aurait un peu de riff gras à se [...]

Dark Circles – MMXIV

Dark Circles, derrière ce nom peu évocateur se cache un groupe québecois semblant fortement inspiré par la scène scandinave, oui mais laquelle ? S’il y a un « Dark » dans leur nom, c’est forcément à du black qu’on va avoir affaire à moins que ça ne soit du death… ?
Raté et encore raté, le groupe Montréalais semble davantage influencé par des groupes comme Martyrdöd ou Skitsystem, soit le fleuron de la scène crust/d-beat nordique.