Latest Content

Lumen Ad Mortem – Upon The Edge Of Darkness

Jeune trio australien composé de membres de l’underground local (bien que le batteur soit passé chez Deströyer 666, Blood Düster ou encore Sadistik Exekution), Lumen Ad Mortem a débuté ses activités en 2019 avec une démo trois-titres. Ces trois titres, on les retrouve quatre ans plus tard avec trois morceaux supplémentaires sur Upon The Edge of Darkness, leur premier véritable album.

Orm – Intet – Altet

Deux ans après ma découverte du groupe avec Ir, Orm revient avec un (très) gros morceau sur ce Intet – Altet (« le rien, le tout »). En effet, le trio danois ne fait pas dans la demi-mesure et propose ici un double-album de quatre titres faisant entre dix-neuf et vingt-quatre minutes, excusez du peu ! Des envies de longueurs qui s’étaient pourtant montrées un peu réduites sur l’EP Mit Blod (EP de 2020 où l’on avait exceptionnellement deux titres descendant sous le quart d’heure !), mais qui repartent ici de plus belle au profit d’atmosphères toujours aussi denses ayant pour [...]

Septicflesh – Modern Primitive

Honnêtement je ne sais plus où trouver l’inspiration pour parler de Septicflesh. En même temps pourquoi se prendre la tête à essayer de faire original, alors que les grecs sont de leur côté en pilotage automatique depuis plusieurs albums ?
Parce que voilà : ça ronronne sérieusement chez Septicflesh… C’est l’impression que laisse ce nouvel opus des grecs, et ce même après plusieurs écoutes. L’impression d’avoir affaire à un album correct, mais qui n’apporte absolument rien par rapport à ces prédécesseurs. On a même régulièrement à l’écoute de ce disque, l’impression que le groupe s’auto-parodie et qu’on a déjà [...]

Citadel – Remember Your Past

« Se souvenir de votre passé », voilà ce que nous propose Citadel, jeune formation bordelaise formée l’an dernier autour de deux ex-The Great Old Ones (Jeff Grimal au chant et à la guitare, Léo Isnard à la batterie), de Benoit Gateuil (Aenimals) à la basse et enfin de Meddy Beaufils Motte, véritable instigateur du projet, à la guitare et aux claviers. Un passé pas si éloigné (mais quand même un peu !) où la scène black metal n’hésitait pas à se la jouer symphonique devant le succès de Dimmu Borgir. C’est ce parti pris que reprend donc quasiment vingt ans [...]

Archvile King – À La Ruine

Projet solo d’un certain Baurus, Archvile King est né à Nantes en 2019 et se montre déjà très prolifique: un EP en 2020 (Vile), ce premier album et un split en compagnie de Simulacre (tous deux sortis récemment). Un important rythme de sortie allant de pair avec la musique qu’il produit, jouée essentiellement dans la frénésie.

Les Chants de Nihil – Le Tyran et l’Esthète

Ces dernières années, le line-up des Chants de Nihil a connu quelques bouleversements. En 2017, l’album Dix ans et demi de lutte contre le mensonge, la stupidité et la sobriété a été la matérialisation du retour dans Les Chants de Nihil du guitariste Mist. Pour Le Tyran et l’Esthète, c’est au poste de bassiste qu’il y a eu du changement avec l’arrivée d’ÖberKommander (Bestial Nihilism). Des mouvements de personnel qui n’ont pas affecté les envies créatrices de Jerry (chant/guitare) et ses compagnons d’arme qui livrent avec ce nouvel album une démonstration de black metal guerrier et majestueux décomposé en [...]

Griffon – ὸ θεός ὸ βασιλεύς (O Theos O Basileus)

Avec en son sein des membres officiant dans Moonreich, Neptrecus, Grind-O-Matic ou encore de Pensées Nocturnes, Griffon n’est pas un groupe de jeunes premiers. Pourtant ce O Theos O Basileus est ma première rencontre avec ce groupe parisien fondé en 2012. Déjà auteur de plusieurs albums (Har Hakarmel – 2016, un split avec Darkenhöld l’an dernier et un titre collaboratif avec Wyrms sorti il y a quelques mois), le quintet explore un black metal aux thématiques empreintes de spiritualité sur fond de temps anciens (focalisés notamment sur la Grèce antique et autres inspirations médiévales).

Crépuscule d’Hiver – Par-Delà Noireglaces et Brumes-Sinistres

Projet solo d’un certain Stuurm (Dunwich Sorcerers, Gargoylium), Crépuscule d’Hiver renoue avec ce black metal à atmosphère médiévale, tant dans les mélodies épiques créées à partir d’un synthé à l’ancienne que dans les thématiques guerrières. Le gaillard (souvent aidé de N.K.L.S d’In Cauda Venenum) nous propose un style de musique plutôt en marge de ce qui se fait en matière de black metal actuel, mixant phases agressives et accalmies glacées d’obédience dungeon synth sur de longues plages (intro et interludes mis à part, on est entre huit et vingt minutes de son), pour un trip entre fantastique et histoire.

Majesty Of Silence – Zu Dunkel Für Das Licht

Nommé autrefois Culture Shock (1994-1996), Majesty Of Silence est un groupe de black metal officiellement né en 1996 en Suisse sous la forme d’un trio. S’en suivent trois albums en sept ans avant que le batteur ne quitte le navire suite à Lichtstille (2006). Huit longues années de hiatus plus tard (débuté en 2010), les deux membres restants décident de réactiver le groupe en 2016. Deux ans après, nous voilà avec Zu Dunkel Für Das Licht (« trop sombre pour la lumière »), un nouvel album très dense de quasiment 1 heure 20 dont la composition avait débuté au moment de [...]

Sar Isatum – Shurpu

Sar Isatum est un jeune groupe de black metal originaire de Denver monté par les deux tiers du groupe de brutal death Vomit God. Le trio (désormais quintet suite à l’intégration d’un second guitariste et d’un claviériste) oeuvre dans une version mélodico-épico-symphonique du genre,  très inspirée par la première vague norvégienne, celle qui a réussi à mêler la puissance des orchestrations à ce son raw authentique.