Latest Content

Nake – S/T

Ils sont danois mais portent des ponchos et des chapeaux de cow-boys comme s’ils débarquaient des Grands Espaces américains, voici Nake et son premier album. Pour leurs débuts autoproduits, Nake, quartet de Copenhague, vient nous immerger dans une musique à la créativité sans limite, sans cesse mouvante, parfois déstabilisante mais qui se suit sans discontinuer.

Ni – Fol Naïs

Avec à son bord des membres de L’Effondras, Poil ou également PinioL (bah voyons!), soit des groupes (français au moins dans leur noyau dur s’agissant du deuxième) connus pour leur capacité à tricoter dans une +/- joyeuse et saine ambiance, on se doutait qu’on aurait affaire avec Ni à de sacrés clients très aguerris et beaucoup plus que capables.
Et pour autant, à l’image de cette pochette bien bouffone, la musique de Ni est difficile à classer autrement qu’en utilisant des qualificatifs issus du registre de la santé mentale ou de l’épilepsie. Tout va très vite, c’est très technique à tous [...]

Zahn – Adria

Projet allemand monté autour de membres ou ex-membres de The Ocean Collective, Einstürzende Neubauten ou encore HEADS. (pas des débutants donc !), Zahn est un groupe ayant souhaité pour son nouvel album mettre en musique les vacances d’été d’un européen moyen. Alors certes, vous me direz que le timing choisi est vraiment mauvais vu qu’on vise désormais les vacances de Noël, mais rien ne vous empêchera de ressortir cet Adria à ce moment-là pour vérifier si l’effet recherché est bien là (mais pas d’inquiétude, on est très loin de la « Soka Dance » ou de « la Macarena » !).

Vanr – Pivot

Jeune trio niçois, Vanr débarque avec un premier EP sonnant comme si le groupe avait déjà une grande expérience. En effet, Pivot propose quatre titres d’un math rock à la qualité sonore remarquable (production maison), chaque instrument étant parfaitement audible, ce qui laisse aussi bien apprécier le niveau technique de chaque musicien. Car oui, le math rock a comme son nom l’indique besoin d’être carré et Pivot impressionne déjà beaucoup.
Et ce grâce à un toucher qui évite soigneusement d’aller dans la démonstration pure et dure, le trio cherchant visiblement surtout à mettre la mélodie au centre de ses [...]

Deorbit – Retrogradient

Que ce soit en matière de science-fiction ou via une vision plus « documentaire », l’espace a souvent été une source d’inspiration pour de très nombreux groupes. Appartenant à cette seconde catégorie, Deorbit débarque de son Milwaukee natal avec un premier album à la cover sans équivoque: le trio veut nous faire voyager à quelques années lumières de notre bonne vieille Terre.
Retrogradient propose donc un trip en neuf étapes construites autour d’une sorte de stoner instrumental mais très personnel, rempli de nombreuses nuances progressives, space rock (forcément) ainsi que de quelques sorties de pistes initiées notamment par le guitariste Jerry [...]

Nyos – Waterfall Cave Fantasy, Forever!

Après leur très bon Celebration marquant leur arrivée chez Pelagic Records, Nyos n’aura pas chômé et s’en revient à peine plus d’un an plus tard armé d’un nouvel album. Waterfall Cave Fantasy, Forever! permet au duo britannico-finlandais de poursuivre sa mixture toujours aussi singulière de math-rock/noise/free jazz expérimental.

Karambolage – Prås

Non, rassurez-vous, ceci n’est pas un album dédié à la très bonne émission d’Arte comparant culture française et allemande (par ailleurs chaudement recommandée et trouvable sur le tube), ce Karambolage-là est un trio danois dont les membres ont notamment évolué chez Bersærk ou Eigengrau (inconnus à mon bataillon). Prås (« muguet »), leur premier album (à la cover discutable) est un improbable mélange d’influences très variées.

Akira Kosemura – Rudy OST

Rudy est un film réalisé par Shona Auerbach dont le pitch est le suivant: Rudy est une jeune fille vivant dans l’Angleterre rurale confrontée à des problèmes familiaux, mais qui va s’ouvrir à la liberté en devenant amie avec un garçon originaire de Coventry. N’ayant pas vu le film, je ne pourrai pas me prononcer quant à sa qualité, mais la bande originale promet déjà de renfermer beaucoup d’émotions.

Bear The Mammoth – Purple Haus

Comptant avec Sleepmakeswaves comme l’un des fleurons du post rock australien, Bear The Mammoth fait enfin son retour presque cinq ans après Years Under Glass (2018), album qui avait placé bien haut le quartet de Melbourne sur l’échelle du genre. Et si cet album allait plutôt dans des contrées « métalliques » et directes, ce Purple Haus en prend presque le contrepied.

Yawning Man – Long Walk Of The Navajo

Les papas du stoner et du desert rock, inspirateurs de Brant Bjork ou Kyuss, poursuivent leur odyssée désertique, proposant enfin un successeur au fabuleux Macedonian Lines (2019). Pour l’occasion, le groupe retrouve leur ancien bassiste Billy Cordell, revenu amplifier ce son apaisant si emblématique du groupe. Long Walk Of The Navajo possède pourtant un titre faisant référence à une part bien sombre de l’Histoire des USA, la déportation entre Arizona et Nouveau Mexique de personnes issues de la communauté Navajo entre 1884 et 1886 (forcés à faire cette « longue marche ») sur ordre du gouvernement d’alors. Une référence tragique donnant [...]