Latest Content

Sabotør – Skyggekæmper

Sabotør, c’est un trio danois un peu perché, jouant parfois avec des masques de robots (un peu comme une version alternative d’Imperial Triumphant et des musiciens de Ghost) ou encore avec leur chanteur grimé en magicien (tandis que ses comparses apparaissent à moitié à poil, cf. le premier clip ci-dessous), non avare en fuzz et en déconne. Skyggekæmper, leur premier album, se révèle comme une réjouissante découverte pour peu que vous soyez ouverts aux ambiances rétro et théâtrales.
Amusant et bizarre à la fois, les danois nous accueillent sur les notes de « Robot », ouverture inquiétante dans un premier temps [...]

Ufomammut – Fenice

Figure bien connue de la sphère doom depuis une vingtaine d’année, Ufomammut a décidé en 2020 de se mettre en hiatus suite à l’annonce du départ de son batteur historique Vita. Pourtant à peine deux ans plus tard, le groupe de Tortona (Piémont) renaît de ses cendres tels le phœnix (Fenice = phœnix en italien) avec un nouveau préposé à la batterie, un certain Levre (Lowerdose), le doom cosmique d’Ufomammut peut se poursuivre…

Papir – 7

Le boulot, l’actualité et tout ce qui gravite autour de la pandémie vous prend la tête et vous sape le moral (ou l’inverse) ? Papir débarque avec ce 7 pour vous permettre de faire prendre une douce pause à vos nerfs. Ce trio danois (de Copenhague même) actif depuis une douzaine d’années est en effet un expert en distillation de plénitude sonore et de paysages sereins. Preuve en est ce 7, sortant sur le label de références en la matière: Stickman Records.

Yves Tumor – The Asymptotical World EP

Yves Tumor (de son vrai nom Sean Bowie, rien à voir avec David) fait partie de ces artistes iconoclastes ne correspondant à aucune réelle case sur l’échiquier musical. Ayant débuté ses activités en 2010, le natif de Miami (vivant aujourd’hui en Italie) aura attendu cinq ans avant de sortir son premier long-format (When Man Fails You – 2015), qui sera suivi de Safe In The Hands Of Love (2018) puis Heaven To A Tortured Mind (2020). Difficilement classable, la musique d’Yves Tumor est en constante ébullition, ayant démarré dans l’electro expérimentale et ayant ajouté peu à peu des éléments [...]

King Buffalo – The Burden Of Restlessness

A la vision de sa cover aux viscères sortant des yeux d’un personnage, The Burden Of Restlessness, cinquième album (dont deux lives) des new-yorkais King Buffalo annonçait un album de death metal bas du front. Or rien de tout ça, le trio officie en réalité dans des contrées plus perchées, ce qui justifie qu’ils aient sorti l’un de leurs albums chez Stickman Records, le label d’Elder. Désormais autoproduit, le groupe de Rochester (New York) livre ici une recette personnelle de stoner rock aux accents psyché-progressifs.

The Flight Of Sleipnir – Eventide

Il y a des groupes comme ça dont on perd la trace faute de nombreuses sorties à côté. C’est le cas de The Flight Of Sleipnir dont je vous avais parlé en 2013 avec leur très bon album Saga et qui a depuis poursuivi son bonhomme de chemin chez Napalm Records (V. – 2015) puis chez Eisenwald où le groupe du Colorado officie toujours depuis Skadi (2017). Eventide poursuit sous les mêmes auspices que ces albums à l’univers toujours aussi particulier.

delving – Hirschbrunnen

Déjà un an qu’Omens, cinquième album en date d’Elder est sorti. Avant de se remettre au boulot avec ses comparses, Nick DiSalvo, le chanteur/guitariste s’offre une petite parenthèse nommée delving. Ce projet solo instrumental débuté durant 2020 (pendant le confinement, forcément) contient de nombreux faux airs de son groupe principal mais aussi d’autres types de sensations au travers d’un trip nommé Hirschbrunnen (une « fontaine ornée d’un cerf », qui existe réellement à Berlin, joliment réinterprétée sur la cover).

Hundred Headless Horsemen – Apokalepsia

En voilà du bestiau pas simple à apprivoiser ! Hundred Headless Horsement (qu’on va dorénavant appeler HHH) est un quartet finlandais anonyme qui ne veut pas faire les choses comme n’importe quel groupe lambda. Etiquetant son style comme du « psychedelic death metal », le groupe d’Helsinki incorpore pourtant à sa musique bien plus d’informations et de nombreuses surprises parsemant Apokalepsia, leur premier long-format au mastering signé Magnus Lindberg (Cult Of Luna).

Tremor Ama – Beneath

Originaire de Creil (Oise), Tremor Ama est un groupe ayant fait ses armes sur un EP éponyme (2017) et revenant aujourd’hui avec ce Beneath, seconde livraison aux inspirations plutôt étendues entre doom, sludge, psychédélique et même post rock.

Bongzilla – Weedsconsin

On les pensait morts, enterrés et recouverts d’un luxuriant champ de cannabis mais non, Bongzilla est enfin sorti de son « comatage » entamé il y a seize ans suite à la sortie de son emblématique Amerijuanican (2005). Officiellement, c’est en 2009 que le groupe a décidé de cesser ses activités, mais c’est il y a six ans que les affaires ont repris (sous forme de trio). Signant pour le coup chez les prolifiques Heavy Psych Sounds, Weedsconsin est donc leur cinquième véritable album (en vingt-six ans d’existence) démontrant toujours, comme son titre l’indique son amour pour son Etat natal… et [...]