Superbutt – The Unbeatable Eleven

2 Commentaires      1 248
Style: néo metalAnnee de sortie: 2004Label: EMI

Ah bah enfin! Enfin un album de néo susceptible de redorer le blason de ce genre qui s’enfonce davantage chaque jour dans les abîmes de la médiocrité.

Tout d’abord Superbutt est un groupe hongrois, c’est assez rare pour être souligné…

Au menu de ce The Unbeatable Eleven (qui fait modestement et certainement ironiquement référence aux 11 plages de l’album), 40 minutes d’un excellent néo tendance fusion.

Au rayon des références on parlera de KoRn, dont on retrouve la trace dans pas mal de sonorités (par exemple les notes de gratte sur « Spilt Milk » et divers sons typiquement korniens qui parsèment le skeud) sur ce disque, ou System Of A Down ou même Faith No More pour le côté fou-fou et déconneur de la démarche de nos amis hongrois (le délirant « Eat My Brains » illustre bien ces influences).

Car il est bien clair que Superbutt ne se prend pas au sérieux, j’en veux pour preuve certaines paroles (exemple sur « Balloonhead » et ses « Fool, You Fool, I can piss in the pool »), interventions féminines sensuelles parlant d’une « fishmachine » (sur… »Fishmachine » bien sûr) qui semble bizarrement sexy, ou encore présentation (en français!!) de Superbutt (prononcé en bon franchouillard pour l’occasion « superbûte ») comme 8ème d’un pseudo classement français dont Aaliyah serait en tête (sic!) sur « Concrete Shoes »… On a même droit à quelques samples tirés de films ou séries hongrois qui renforcent le délire…

Attention cependant, si les paroles et le ton se veulent légers, la musique tient parfaitement la route, surtout à coups de gros riffs de gratte (le son est d’ailleurs proprement énorme) ou d’excellentes interventions de la basse… Le chanteur n’est pas en reste dans un registre viril mais clair qui sied à merveille au jeu du groupe. Son timbre me rappelle celui du sieur Tommy Lee dans Methods Of Mayhem (et c’est un compliment je précise…).

Si la production est excellente et donne un son impressionnant à Superbutt, ce dernier ne me paraît pas pour autant surproduit ou trop lêché… Je dirais même qu’on retrouve un côté brut et gras (presque stoner) dans le son de gratte qui m’a fait penser aux excellents et mésestimés Kilgore (écoutez donc « Helmet and Gloves » pour voir).

Au final The Unbeatable Eleven est sans conteste la meilleure sortie néo de l’année 2004. Avis aux amateurs!

PS : Le cd est en outre vendu avec un vrai clou… Si ça ne finit pas de vous convaincre d’investir dans le « super cul », je ne sais plus quoi faire!

  1. pioneer
  2. spilt milk
  3. fishmachine
  4. bonestar
  5. (joe de miro’s) concrete shoes
  6. balloonhead
  7. eat my brains
  8. helmet and gloves
  9. victory
  10. wild
  11. our country
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Pierre says:

    ca ressemble un peu a 3rd strike kan meme…

  2. krakoukass Krakoukass says:

    Moi je trouve ça un peu moins formaté néo et moins phrasé rap, mais c’est vrai qu’il peut y avoir des similitudes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *