Insense – Soothing Torture

Pas de commentaires      835
Style: power hardcore metalAnnee de sortie: 2005Label: Black Ballons Records

Insense est un jeune groupe norvégien qui pratique un métal puissant à la limite du hardcore combatif et du power. Poutant, l’album commence avec l’intro « Helplessness » et son petit côté post hardcore trompeur sur une mélodie crépusculaire au piano, une des plus triste et belle qu’il ne m’est jamais été donné d’entendre. Mais rapidement, les guitares font leur entrée et la colère remplace la tristesse. Puis c’est au tour de la voix écorchée de Tommy Hjelm (gratteux et chanteur), elle suinte la rage et le bougre laisse pantois dès sa première apparition. Ce déversement d’agression, on le retrouvera tout au long de ce Cd.

Avec « Making up for lost time », Insense fait un tour dans le pays du riff aiguisé trash presque death. Le point fort de ce morceau est sans doute le dernier refrain qui se termine par un riff barbare que Machine Head n’aurait pas renié à l’époque de Burn My Eyes.

Des surprises cet album en possède dans beaucoup de ses chansons. « Soothing Torture », le titre phare, est un hymne à la gloire de la puissance, une force massive accentuée par des riffs métal incisifs, du power sous acides, soutenu par une frappe de batterie pratiquement tribale. Ce morceau me rappelle d’ailleurs les défunts Dearly Beheaded et leur album Chamber of One. On reprend la même donne pour la fin de ce titre, où la production sans faille, qui caractérise tout l’album, soutient un riff d’une lourdeur extrême.

Avec le titre « Clawing at the Nerve », l’ombre de Pantera fait une courte apparition. Un petit clin d’œil bien sympathique, l’influence que les Texans ont eu sur la musique de Insense est indéniable. La chanson prend ensuite une direction inattendue, le hardcore rencontre le power. Ce choc se termine sur une partie apocalyptique, où la guitare taillée et gonflée à l’ultraviolence, viendra percuter nos pauvres oreilles.

La seule ombre à cet album est sans doute leur pochette qui est un peu cheap! Dommage il aurait été intéressant pour Insense de proposer un artwork plus marquant pour leur premier véritable squeud. Malgré tout cet album frais arrive au bon moment et renvoie à des années lumières toute la scène metalcore qui commence à puer l’opportunisme.
Ces norvégiens viennent de me convaincre qu’ils peuvent largement concurrencer les américains dans un créneau où ils sont rois… pour l’instant!

  1. helplessness
  2. making up for lost time
  3. i, deviant
  4. gasping for air
  5. constriction
  6. the forgiving embrace
  7. soothing torture
  8. clawing at the nerve
  9. a prayer for the feeble
  10. fallout
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *