Bilan 2005 jonben

Pas de commentaires      1 212
Annee de sortie: 2010

Une autre année qui passe et mon intérêt pour la musique s’est encore accentué, cette année a vu un lot infatigable d’albums excellents, que ce soit des revenants, des confirmations ou des révélations. La scène rock/metal mondiale reste des plus vivaces, en témoigne cette année 2005 pour laquelle le choix de 10 « meilleurs » albums est des plus difficiles.
Trop d’albums à laisser de côté… The Bled, Opeth, the Mars Volta, Knut, Ram-Zet, Darkest Hour, Darkane, Beecher, Dredg, Pelican, Porcupine Tree, Bloodsimple et tant d’autres…

Cette année aura en tous cas vu mon intérêt gandir pour les « post » : post-hardcore, même si la plupart des albums marquants de ce style sont sortis l’année dernière, les nombreux suiveurs de cette année ne faisant qu’affiner le style et tant d’autres. Le post-rock également évolue et se précise avec Pelican, The Evpatoria Report, Sigur Ros, Red Sparowes, Shora m’ont tous assez plu. J’ai aussi découvert les excellents From Monument to Masses qui si leur album n’était pas de 2004, auraient pû figurer dans mon top 10.
Les suisses Knut et Impure Whilelmina ainsi que les français Overmars auront marqué mon année d’émotions les plus introspectives.

Sinon saturation du metalcore, pas grand chose de terrible de sorti cette année dans mon style de prédilection, j’attendrai l’année prochaine pour voir où Unearth, Killswitch Engage, All that Remains, Shadows Fall, Caliban, Heaven Shall Burn, Reflux ont l’intention de continuer.
Tout de même une excellent Undoing Ruin par Darkest Hour très « swedish » qui frôle mon top 10.
Pour ce qui est de Karl Middleton, ancien chanteur du groupe anglais earthtone9, ses groupes the Blueprint et Twin Zero ainsi que le projet This is Menace m’ont bien plus cette année.

Je ne pensais pas autant apprécier les albums de Nevermore, Kiuas ou Biomechanical qui sont là pour prouver que le heavy est plus en forme que jamais et ne se contente pas de stagner.
Alarum, Ephel Duath, Ram-Zet, Opeth, The Provenance, Pain of Salvation, Ulver ont pas mal tourné sur mes platines également.
En matière de néo, guère de sorties intéressantes non plus. Les 2 SOAD et le Korn? Je ne m’y suis pas attardé. 2 groupes australiens tout de même m’ont agréablement surpris : Daysend et dernièrement Karnivool.
Petite année question émo/screamo également, j’ai retenu peu d’albums marquant. Dans des registres plus émo/rock Paulson, Gatsbys American Dream, Kaddisfly, the Fall of Troym’ont bien confirmé leur talent par contre.
The Mars Volta ont sorti un Frances the mute intéressant mais se perdant un peu dans des formats indigestes qui m’ont saoulé à la longue. J’attend avec impatience leur nouvel album.

Finalement j’aurais enfin pû voir un de mes groupes cultes, dredg en live cette année (même 3 fois) mais le dernier album du groupe, génial mais pour moi moins réussi que les 2 premiers s’en trouve donc relégué… à une 11ème place fatidique du classement.

France

Gojira
Hacride
Klone
Pitbulls in the Nursery
Hectic Patterns
Symbyosis
Overmars
Elevate Newton’s Theory

DVD

Killswitch EngageWorld Ablaze
Sans conteste un des meilleurs DVD musical que j’ai vu, mon goût pour ce groupe influence bien sûr mon opinion mais quand on voit un live retranscrivant aussi bien la prestation d’un groupe spontané, aussi fouillé niveau son et vidéo, quand en plus le documentaire l’accompagnant est complet et passionnant, on ne peut être que concquis.

In FlamesUsed and Abused… In Live We Trust
Malgré un artwork des plus douteux, ce DVD d’In Flames ne risque pas de décevoir les fans du groupe tant ils ne se sont pas foutus de nous, 2 DVD, de multiples lives allant de la scène gigantesque au petit club surpeuplé, toutes les vidéos des 2 derniers albums et pas mal de bonus.

Concerts

Je me suis laché cette année niveau concert, profitant pleinement de l’agenda parisien chargé à ce niveau, et j’ai vu un nombre importantde concerts de qualité, trop pour tous les nommer. Les lives restent une de mes passions fougueuses et j’ai été gaté cette année : Dark Age , Mastodon, The Mars Volta, The Dillinger Escape Plan, System of a Down, Klone, Dredg, Oceansize, Meshuggah, Pain of Salvation, Opeth, Soilwork, Overmars, Porcupine Tree, Gojira… Ouch que de bons souvenirs!

Un petit mot tout de même sur le Fury Fest : comme l’année dernière le Fury 2005 ne pourra que figurer parmi les moments forts de cette année : Neurosis, My Dying Bride, Envy, Enslaved, Amon Amarth, In Flames, Mastodon et tant d’autres. Une eclectisme exemplaire pour une grand réussite malgré quelques accros d’organisation et 2 concerts-déceptions : Beecher et Sikth. L’avenir du festival est désormais des plus compromis mais espérons que le Hellfest reprennen le flambeau avec brio. On veut un festival de rock extrême de qualité en France!

Futur

Textures
In Flames
The Postman Syndrome
Hacride
Klone

Albums de l’année

Between the Buried and MeAlaska
Grands gagnants de l’année pour moi, BTBAM étaient attendus au tournant après 2 albums remarqués, et Alaska va encore plus loin, le jeu éloquent à tous niveau du groupe s’est encore mis au service de la variété, capables de passer du chaos grindcore le plus sauvage à une pop minimilaiste en passant par le heavy prog mélodique. Un écclectisme qui représente à merveille l’esprit qu’on essaye d’insuffler à notre webzine.


Frantic BleepThe Sense Apparatus
Un groupe de norvégiens surgi de nulle part, présentant sous un artwork énigmatique un métal épique et mélodique, de grande classe, alliant thrash progressif moderne et metal sombre et mélancolique. Malheureusement formé de musiciens de sessions, espérons que le noyau dûr du groupe arrive à réitérer l’exploit.


BurstOrigo
Prey On Life leur précédent album était un de mes préférés de 2003 et je ne peux me résoudre à traiter ce nouvel album du groupe autrement. Burst a un son unique dans le metal/hardcore actuel, beaucoup plus acoustique et subtil que la plupart, Origo lorgnant carrément vers le post-rock le long de passages plus reposés où les voix claires contrastent avec l’organe puissant et déchiré.


HacrideDeviant Current Signal
1er album et 1ère réussite pour ce groupe français, qui forge un death moderne et personnel qui correspond exactement à mes attentes à ce niveau, technique et précis, héritier direct de Death comme Meshuggah, explosif mais parfois surprenant de subtilité. J’espère que le groupe saura profiter de 2006 pour continuer sur cette très bonne lancée.


Horse the BandThe Mechanical Hand
L’ovni nintendocore est de retour et va encore plus loin dans son style véritablement unique. Sous le vernis débilo-délirant se cachent 12 titres composés avec brio, qui sans saouler permettent à des claviers kitschissimes de trouver leur place dans un punk/hardcore impulsif, transfusé de riffs métal, de mélodies indie, le tout avec une bonne dose d’imagination réfléchie.


NevermoreThis Godless Endeavor
Le heavy n’est pas mon style de prédilection loin de là, mais je n’y suis pas non plus opposé et Nevermore est certainment le groupe du style qui m’intéresse le plus actuellement. Peut-être parce qu’ils poussent encore plus avec This Endless Endeavor le bouchon vers un son encore plus moderne, aussi percutant et époustanflant guitaristuquement parlant que poignant grace au chant exemplaire dans le style.


The OceanAeolian
Beaucoup plus dense et brutal que le posé Fluxion qui nous avait ravi l’année dernière, le groupe allemand revient avec Aeolian, un condensé varié et explosif du meilleur du metal/hardcore actuel, supportés par une variété de chanteurs illustres représentant tout le spectre vocal du style.


GojiraFrom Mars to Sirius
Gojira est un groupe majeur du métal de 2005, point barre. Pas besoin d’esprit franchouillard mal placé pour voir dans la musique de ce groupe un talent unique qui a su progresser avec brio en 3 albums vers ce From Mars To Sirius sachant s’éloigner des clichés du métal tout en prenant à son compte la pesanteur et la furie qui l’anime.


OceansizeEveryone Into Position
Un autre groupe qui confirme son intérêt en 2005, Oceansize réalisent un 2ème album précisant les contours de leur rock atmosphérique des plus actuels, entre nonchalence psychédélique, ambiances feutrées et accès énergiques, menés par une voix impériale.


ByzantineAnd They Shall Take Up Serpents
Si il y a un petit groupe injustement méconnu auquel je tiens le voilà. Byzantine est loin d’être un énième groupe américain de metalcore, leur metal est bien plus personnel, alliant la puissance, riffs saccadés modernes, disgressions mélodiques et voix variées qui sentent bon le désert rocailleux du sud des USA.


jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 510 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *