Various Artists – Les Nuisances Sonores

4 Commentaires      1 195
Style: diversAnnee de sortie: 2005Label: Bent Records

Les compilations sont toujours un bon moyen de découvrir de nouveaux groupes souvent dans des styles différents. Burning Heart, par exemple, a lancé la plupart de ses poulains via les fameux cheap shots. Bent Records, jeune label français crée en Juin 2005 dans le nord, près de Rouen, reprend ce concept a sa sauce. Le but étant de faire découvrir la jeune création française en matière de post rock, pop ou encore hardcore. Ca ratisse large comme qui dirait d’où le Les Nuisances Sonores – La compilation des musiques actuelles.

Ce qui est drôle quand on écoute cette compilation c’est que la calme précède la tempête. On se dit bien que ça va changer d’un titre à un autre, mais on n’en attend pas autant ! La montée en puissance est progressive et l’écoute n’en devient que plus intense. Ainsi les premiers titres oscillent entre post rock plus ou moins gracieuse et réussit (Dirge, May Fly) et rock alternatif ma fois très anglo saxon mais fichtrement bien fichu (39th and norton). La palme du calme version XXI siècle revient à Immune, que seuls les plus léthargiques d’entre nous apprécieront. Bien sur, c’est très beau, poétique, tout en retenu, mais non, c’est trop pour moi. Heureusement, The Neverending me réveille par son chant screamo et une nappe de guitare envoûtante. Arrive l’ovni de cette compil, un titre hip hop rock chanté en français, un peu à la Svinkels, mais avec de vrais guitares en plus. Et la c’est le renversement. On bascule dans un autre monde. Fini les ambiances petite fleurs pastel, vive la sueur et le marcel blanc. Cliché cliché. Pas tant que ça en fait, mis à part peut-être Stud et son néo métal vintage. Vu revu et corrigé. On passe en vitesse. Et la, le trio final est fait pour vous déboucher les oreilles. Double pédale à gogo et hurlements à tout va. Headust entre dans la danse. Veuillez laissez passer s’il vous plait. Greenwald nous offre un autre moment de réjouissance avec son titre deathcore comme ils disent. Evidemment, inutile de dire que je craque sur le dernier morceau de la compil proposé par le groupe Kwashiorkor. C’est quoi ce truc ? A la base un mot Ghanéen signifiant « l’affection de l’enfant qui n’est plus allaité ». Cette maladie est responsable de la mort de 30% des enfants de moins de 5 ans en Afrique. En France c’est un groupe qui ne fait pas dans la dentelle mais plutôt dans le brutal HxC avec quelques gimmicks empruntés au death. Une intro toute en finesse, un hurlement et un déferlement de violence pendant 4min 21 caractérise cette chanson.

Au final, 12 titres de groupes à suivre pour une compilation fort réussie.
Disponible en VPC sur le site du label : http://www.bentrecords.fr.st.

9/10

  1. 39th and norton – moe sad
  2. dirge – milkwood
  3. moonman – bunch of liars
  4. may fly – drops
  5. immune – father’s falling
  6. the neverending – thoughts of science
  7. la mygale – splaffeusplaff
  8. division est – dies irae
  9. stud – chaotique vue d’esprit
  10. headust – back to this door
  11. greenwald – vaginhate
  12. kwashiorkor – dismay
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

4 Commentaires

  1. Ellestin says:

    Wait… qu’on me corrige si j’en dis une mais… Dirge ont viré post-rock?!? On parle bien du même Dirge?

  2. someone damaged says:

    ça doit être ce dirge là (http://strangesilence.free.fr/fr/) dont il parle

  3. someone damaged says:

    ça doit être ce dirge là (http://strangesilence.free.fr/fr/) dont il parle

  4. melc says:

    non on parle pas du même dirge !! ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *