Various Artists – Dvd Roadrage 2005

2 Commentaires      720
Style: diversAnnee de sortie: 2005Label: Roadrunner Records

Ceci est un DVD contenant 31 clips, des clips de groupes signés sur Roadrunner et les 2 labels qui l’on rejoint cette année, Ferret et Trustkill, donc des groupes metal d’un côté et d’autres plus metal/hardcore de l’autre.

Chroniquer un DVD de clips n’est guère palpitant, d’autant que la majorité des clips en général (particulièrement dans le métal) sont fait à la va-vite et avec peu de moyen, généralement aucun scénario, aucune idée venant du groupe lui-même, mais un vague script écrit par le réalisateur choisi par la maison de disques, et ici on a presque le droit qu’à des clips de ce type.
Je ne parlerai pas de la musique, qui reste une histoire de goûts et on a déjà chroniqué pas mal de ces albums. Il n’y a que Betzefer que je ne connaissais pas, eh bien c’est pas terrible, du sous-Soulfly avec voix à la Fear Factory, sinon il y a de bons trucs pour tous les goûts.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne déteste pas les clips, mais j’aime justement ceux qui sortent du schéma de base et se concentrent sur une histoire, un univers visuel. A Perfect Circle (« The Outsider » avec les Bikini Bandits), Sikth (pûr clip en images animées avec les paroles utilisées comme dialogues pour « How May I Help You? »), Pearl Jam (« Do the Evolution » dessiné par Todd McFarlane), Rammstein (énorme le groupe qui fait une randonnée sur « Ohne Dich »), ou même récemment Bruce Dickinson (non je rigole, quoique bien poilant « Abducted ») ça le fait. La palme revent bien sûr à Tool dans la catégorie groupe de métal qui fait de pûrs clips. Et tant qu’à voir le groupe jouer, autant que ça soit un live ou dans un contexte original, par exemple le duo de clips satiriques Soilwork/In Flames sur leur rivalité supposée dans les clips de « Rejection Role »/ »Trigger », ou Meshuggah qui font semblant de jouer dans leur camping car en mouvement pour « New Millenium Cyanide Christ », ça leur a rien coûté mais ça fonctionne.

Par contre se taper 30 fois le même à la suite, 30 singles mis en image de la même manière, avec à chaque fois le même principe, le groupe joue dans un hangar/une cave/une esplanade/des ruines etc, avec au choix, de la pluie/du vent/rien, on a le droit à des gros plans du chanteur, des plongées sur les manches de guitares, pour les grosses productions même une caméra qui tourne autour des membres, ouahouh.
Quand c’est encore plus cher, t’as même des incrustations qui viennent se greffer sur l’image pour un effet plus travaillé, ou un max d’effets visuels, de pertes de focus, en général ça bouge un maximum pour camoufler la vacuité du clip.

Les musiciens se la pète forcément, font des têtes de petits merdeux (Trivium), mais majoritairement les gros méchants (Blood Has Been Shed), style « on est pas des tapettes » (Machine Head), ou « je me rend même pas compte que j’ai bien l’air ridicule » (Dani Filth de Cradle of Filth). Pour Madball, Hatebreed et surtout Terror c’est le bon cliché hardcore, il y a le crew pour les gang-shouts et du KDS dans le public. Walls of Jericho c’est Candace qui est au centre de l’attention en conditions live, un peu cheap le clip.

Dand la majorité de ces clips, immanquablement des images viennent s’intercaler entre 2 plans de musicien fronçant les sourcils, des plans dont on cherche souvent le lien avec la musique/les paroles/les idéaux du groupe, car ce sont souvent des images de figurants : des polaroïds de gens accrochés à des arbres (Machine Head)/des vieux qui dansent les yeux bandés (Caliban)/un mec en hoptial psychiatrique (Illdisposed)/un gars en costard qui brule des photos (Throwdown)/des images de vieux film d’horreur (Wednesday 13).
On a aussi le coup du gars qui court sans raison (Fear Factory), thème récurrent des clips métal, métaphore de l’individu fuyant la persécution de la société moderne, enfin on en sait rien, peut-être qu’il a peur de louper son train… Tiens sur le A Life Once Lost aussi, un gars qui fuit, enfin là ça a l’air grave, il y a même des hélicos derrière lui.

Alors en bons clips :
Après celui de « Before i Forget » de Slipknot pas trop mal, (ils se montrent démasqué pour une fois mais sans qu’on ne voit leurs visages, flous ou hors cadre), celui de « Vermillion » pète bien, une fille avec des dreads qui marche dans une ville/sur une plage/etc alors que ce qui l’entoure va beaucoup plus vite qu’elle, super travail sur l’image. C’est d’autant plus sympa qu’il y a une suite liée à ce clip, le clip de « Vermillion Part 2 » (pas sur le DVD). Sinon « Bloodwork » des 36 Crazyfists et son univers de comic avec incrustations de bruitages en texte -comme dans la vieille série Batman-, est assez fun et original, pas prise de tête. Il y a aussi l’option live, Chimaira s’y collent comme il faut, Soulfly un peu mous pour « Roots Bloody Roots » mais ça reste correct.

La palme du plus nul revient à Devildriver (« Hold Back the Day »). T’as le groupe jouant sur un plateau blanc incrusté sur des fonds psychédéliques bien laids, mais du genre rois du mauvais goût.

Au final un constat, Roadrunner/Ferret/Trustkill pourraient faire un effort sur les clips et laisser un peu plus de créativité aux groupes eux-mêmes, qui doivent forcément avoir quelques idées, car tant qu’à faire un clip, autant en faire un réel objet culturel en rapport avec la musique plutôt qu’une suite de clichés.

Gros avantage, il est pas cher, à peine plus de 10€, ça va pour pouvoir se refaire le Headbanger’s Ball de l’année chez soi quand on veut, ça permet aussi de voir les gros groupes et découvrir quelques groupes sympa (Illdisposed, Zao, Open Hand, A Life Once Lost).

  1. Slipknot: Before I Forget
  2. Slipknot: Vermilion
  3. Slipknot: Vermilion
  4. Slipknot: Vermilion
  5. Slipknot: Vermilion
  6. Killswitch Engage: The End Of Heartache
  7. Killswitch Engage: The End Of Heartache
  8. Killswitch Engage: The End Of Heartache
  9. Killswitch Engage: The End Of Heartache
  10. Machine Head: Days Turn Blue To Gray
  11. Machine Head: Days Turn Blue To Gray
  12. Machine Head: Days Turn Blue To Gray
  13. Machine Head: Days Turn Blue To Gray
  14. Trivium: Pull Harder On The Strings Of Your Martyr
  15. Trivium: Pull Harder On The Strings Of Your Martyr
  16. Trivium: Pull Harder On The Strings Of Your Martyr
  17. Trivium: Pull Harder On The Strings Of Your Martyr
  18. 36 Crazyfists: Bloodwork
  19. 36 Crazyfists: Bloodwork
  20. 36 Crazyfists: Bloodwork
  21. 36 Crazyfists: Bloodwork
  22. Chimaira: Cleansation (Live)
  23. Chimaira: Cleansation (Live)
  24. Chimaira: Cleansation (Live)
  25. Fear Factory: Archetype
  26. Fear Factory: Archetype
  27. Fear Factory: Archetype
  28. Fear Factory: Bite The Hand That Bleeds
  29. Fear Factory: Bite The Hand That Bleeds
  30. Fear Factory: Bite The Hand That Bleeds
  31. Cradle Of Filth: Nymphetamine Fix
  32. Cradle Of Filth: Nymphetamine Fix
  33. Cradle Of Filth: Nymphetamine Fix
  34. Wednesday 13: I Walked With A Zombie
  35. Wednesday 13: I Walked With A Zombie
  36. Wednesday 13: I Walked With A Zombie
  37. Devildriver: Hold Back The Day
  38. Devildriver: Hold Back The Day
  39. Devildriver: Hold Back The Day
  40. Devildriver: Nothing’s Wrong?
  41. Devildriver: Nothing’s Wrong?
  42. Soulfly: Roots Bloody Roots (Live)
  43. Soulfly: Roots Bloody Roots (Live)
  44. Caliban: The Beloved & The Hatred
  45. Caliban: The Beloved & The Hatred
  46. Still Remains: The Worst Is Yet To Come
  47. Still Remains: The Worst Is Yet To Come
  48. The Agony Scene: Prey
  49. The Agony Scene: Prey
  50. 3 Inches Of Blood: Deadly Sinners
  51. 3 Inches Of Blood: Deadly Sinners
  52. Obituary: Insane
  53. Obituary: Insane
  54. Hatebreed: Live For This
  55. Hatebreed: Live For This
  56. Betzefer: Down Low
  57. Betzefer: Down Low
  58. Illdisposed: Still Sane
  59. Illdisposed: Still Sane
  60. Blood Has Been Shed: She Speaks To Me
  61. Blood Has Been Shed: She Speaks To Me
  62. Zao: The Rising End
  63. Zao: The Rising End
  64. A Life Once Lost: Vulture
  65. A Life Once Lost: Vulture
  66. Terror: Overcome
  67. Terror: Overcome
  68. Open Hand: Tough Girl
  69. Open Hand: Tough Girl
  70. Walls Of Jericho: There’s No I In F**K You
  71. Hopesfall: Icarus
  72. Throwdown: Burn
  73. Madball: Heaven / Hell
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 510 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

2 Commentaires

  1. Crusto says:

    Bam!

    Cassage.

  2. AlcheMist says:

    Quoi, quoi, quoi ? Il a quoi le clip d’Abducted ?!
    Oui, bon je sais il est naaaaze… :OD
    Bien vu la chro !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *