Various Artists – Sumo Disentery

Pas de commentaires      928
Style: diversAnnee de sortie: 2005Label: KRAWA Production

L’activisme hardcore français est bel et bien vivant. Et c’est sans compter les contingences parisiennes. Le nouveau label KRAWA Production (www.krawa-prod.com) est orléanais et ratisse large pour nous offrir via cette compilation, une photographie du paysage hardcore français. 21 Titres pour un peu plus d’une heure de furie extrême ! Si vous entendez par hardcore, une vague mixture de grattes saturées gentiment chaloupée de mélopées plus ou moins sucrées, passez votre chemin ! Ici le terrain est miné pour enfin ouvrir la boîte de Pandore ! Ici c’est la guérilla urbaine, le sang, la sueur, la rage aux lèvres et le couteau entre les dents ! T’as choppé la nausée ? C’est normal : on n’aime pas trop mettre le nez dans la merde…

A tout saigneur tout honneur, Inside Conflict fait ici un de ces derniers tours de piste avec un morceau live brutal et sans concession. Une excellente mise en bouche pour la suite des hostilités ! Au rayon des âmes perdues on pleurera également l’une des dernières apparitions de la noisecore de Gameness. Mais cette compilation n’est pas un cimetière des éléphants… Les forces vives sont bien présentes : GTI fait « dancer » brutal hardcore et death, Remorse nous ouvre les portes de l’apocalypse façon Today Is The Day très énervé, les exclus de Imply In All, Feeding, Sailence, Shedding Skin, Stillrise sont autant de bombes crachées à la gueule d’une réalité crasseuse, Munky Posse vous latte sans concession au rythme d’un brutal hardcore pendant que Conniving Silence ménage sa victime, se joue des ambiances entre grind et post-hardcore, « un commencement est un moment d’une délicatesse extrême… » nous annonce-t-il avec perversité …
Juggernaut, Nesseria, Sickbag se joue du Chaos entre brutal hardcore, grind, death. Les fans de hardcore plus « traditionnel » ou métallique s’y retrouveront avec 8Control, Disturb, H-Tray, Dynasty’s bastards, Lost in battle. Mention spécial aux punks sous violent acid D’la Coke et des Putes, où comment rire encore le nez dans la merde !
Finalement, malgré les différences de niveau et surtout de production, seul Violence Conjugale fait vraiment pale figure dans ce tableau, où les ombres rampantes de l’underground hardcore se relèvent fières et déterminées tel le sumo qui orne la superbe jaquette.

Pour ceux qui seraient intéressés par certains des groupes ici présentés, sachez que Overcome records et Customcore records notamment distribuent pas mal des groupes présents sur cette compilation. Compilation certes d’un abord difficile, mais finalement rassurante quand à la vivacité et l’émergence de cette scène et d’un certain état d’esprit.

  1. inside conflict « bastard of creation » (live)
  2. imply in all « unfair » (exclu)
  3. gameness « the power of love »
  4. feeding « 29 dec » (exclu)
  5. munky posse « the kinetic of decadence »
  6. violence conjugale « j’ai appris qu’il se shootait »
  7. gti « utopia »
  8. sickbag « 1984 »
  9. nesseria « les alternatives »
  10. sailence « from a slave to a man » (exclu)
  11. shedding skin « fils » (exclu)
  12. d’la coke et des putes « ma main dans ta gueule »
  13. remorse « fears »
  14. dynasty’s bastards « fuck you scumbag »
  15. h-tray « aberation »
  16. lost in battle « refugee in oblivion »
  17. conniving silence « revenge »
  18. disturb « act vs lives »
  19. juggernaut « self locked belief »
  20. stillrise « burn your flag » (exclu)
  21. 8control « Mbc »
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *