« Méridiens de Sang » de McCarthy

Pas de commentaires      806

Une des photographies les plus troublante du livret de Hex : or printing the infernal method, de Earth, est celle montrant une montagne de crânes de bison au côté de laquelle un homme se tient. Son pied posé sur un crâne, il présente de la main cette masse morbide comme si l'on devait l'admirer. Absurde et futile trophée d'une violence démesurée que des hommes de toutes origine, cowboys ou indiens, ont exercés les uns contre les autres pendant l'époque du Far West, glorifié par la plupart des Westerns. L'atmosphère qui se dégage pourtant du disque de Earth et du roman qui l'a inspiré, "Meridien de sang", est pourtant tout autre. Apres et malsains, ils illustrent tous les deux un monde peuplé de meurtriers et de barbares qui se baignent continuellement dans le sang de leurs adversaires en se cachant derrière un idéal de colonisation ou un besoin de survie qui justifie tous les massacres. Le héros, un simple gosse s'embarque de son plein gré dans un groupe de mercenaires et part pour un voyage qui est censé lui rapporter de l'argent. Qu'importe les raisons, aucune ne justifie la violence démesurée de chacun. Le juge, personnage mystérieux dont la morale se situe entre Ponce Pilate et Lucifer, observe et parait même plus sain d'esprit que tous les autres car il a conscience de l'absurdité de cette quête. "Meridien de sang" est un roman aux personnages sans but réel. L'auteur et le juge seuls semblent connaître l'issu de ce périple, comme en témoigne la liste des événements annoncés au début de chaque chapitre, comme des épitaphes, avant qu'ils ne se déroulent inéluctablement. Le style de Mc Carthy en est pour beaucoup dans la persistance de ce sentiment d'emprisonnement face au destin grâce à son alternance entre des phrases courtes (le cowboy étant un homme de peu de mots) et de longues phrases qui enferment et essouflent le lecteur, perdu dans cet univers de sable, de sang et de viscères. Par ce roman, Mc Carthy écartèle un mythe pour le révéler au grand jour dans toute sa violence insoutenable pour que ce fameux far west qui a tant fait rêvé soit exposé tel qu'il était, un cauchemard quotidien, effrayant mais fascinant, tout comme ce roman.

"Blood Meridian" de Cormac McCarthy, roman américain publié en 1985.

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *