Amagortis – Pre-Natal Cannibalism

1 Commentaire      1 268
Style: brutal deathAnnee de sortie: 2007Label: Fastbeast Entertainment

« Diarrhea cha cha cha, Diarrhea cha cha cha « , le moins que l’on puisse dire c’est que les suisses d’Amagortis savent choisir leurs samples, ça peut paraître con mais des tonnes de groupes remplissent leurs albums de samples chiants, alors évidemment quand l’un d’entre eux arrive à me faire marrer ça rend le cd spécial à mes yeux (les maîtres dans le genre étant Retch, Torsofuck et Cumbeast ).

Mais bien évidemment, le plus important reste la musique, et sur ce point aussi les membres d’Amagortis se débrouillent pas mal. Oh bien sûr il ne faut pas chercher d’originalité ou de structures inédites dans ce Pre-Natal Cannibalism, deuxième album de la formation. Ce qui fait l’intérêt de ce disque c’est plutôt l’impression d’avoir affaire à du brutal death joué par des fans pour des fans sans jamais chercher à séduire les réfractaires à ce charmant style (tapettes !).

Et pour combler les amateurs de brutalité et de groove, le groupe n’a pas fait les choses à moitié : Les 11 titres composant cet album ont été masterisés par Colin Davis (guitariste de Vile ayant déjà vu passer dans son studio des groupes tels que Disgorge ou Deeds of Flesh) pour un résultat puissant avec juste ce qu’il faut de clarté. Quant à l’artwork, il sort tout droit de l’esprit dérangé de Mike Majewski (Devourment), et comme avec toutes ses œuvres on nage en plein dans le gore dérangeant.

L’implication d’un membre de Devourment n’est d’ailleurs pas innocente car ces stars du slam death sont une des influences évidentes d’Amagortis. Les autres groupes venant à l’esprit à l’écoute de ce Pre-Natal Cannibalism sont Severe Torture (mais attention, le Severe Torture qui pataugeait encore dans les tripes, celui des 2 premiers albums) et surtout Putrid Pile. À l’instar du fameux one man band de Shaun LaCanne, Amagortis a un sens inné de la composition brutale et groovy, de plus, ce groupe a un gros avantage : le fait même d’être un véritable groupe qui lui donne une plus grande dynamique et un son plus organique grâce à la présence d’une vraie batterie.

De la musique qui fera donc le bonheur des amoureux de la formule growls,blasts,groove ne recherchant rien d’autre qu’un moyen d’apaiser leur soif de death metal direct et bien foutu.

  1. pleasure chest
  2. overdose per hole
  3. shatter the spinal chord
  4. severed in the cemetery
  5. chainsaw ass massacre
  6. fecalphallus
  7. teabagged to death
  8. undescribable butchery
  9. pre-natal cannibalism
  10. odious discharge
  11. the uncured sickness
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. guim says:

    Intéressante cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *