Totem Skin – These Ghosts Are Haunting Our Halls

Pas de commentaires      1 494
Style: punk hardcore/crust/postcore...Annee de sortie: 2013Label: autoproduction

Encore un nouveau venu dans la sphère des « bandcamp/name your price ». Avec un nom pareil, Totem Skin aurait pu être un groupe russe ou fan de Sergei Eisenstein (du Cuirassé Totem Skin surtout… pardon aux cinéphiles) mais non, il s’agit seulement d’un tout jeune groupe suédois originaire de Borlänge et Falun, pas vraiment les patelins les plus fameux du coin.

Pour ce premier EP (faisant suite à une démo éponyme sortie l’an dernier), Totem Skin déploie une belle énergie punk-hardcore au service d’un mélange d’influences quelque peu en vogue en ce moment (crust, postcore, screamo, grind…). Le titre d’ouverture To Live is to be Haunted schématise parfaitement cette mixité avec son intro planante faisant soudain place à un crust/grind survolté pour ensuite une nouvelle fois évoluer vers une montée et un final complètement postcore plutôt bien amené.

C’est donc dans cette optique hybride qu’officient les suédois, privilégiant tout de même les tempos rapides basés sur des blasts dévastateurs (No Gods, No Masters ou He Wears a Mask, And His Face Grows To Fit It). On notera aussi un morceau chanté (ou plutôt aboyé) dans leur langue natale, l’efficace Drick Värmen Ur Min Hand, sonnant très franchement comme du Totalt Javla Morker (et pas seulement à cause de la langue !)

Enfin, l’EP se termine par deux morceaux très contrastés. We Wished To Free The Captured Foxes, démarrant de manière furibarde pour ralentir ensuite avec un final mid-tempo tout aussi rageur. Enfin, Our Hearts Were Gardens alourdit le propos, le voilà le morceau doom/postcore histoire de conclure cet EP en prenant son temps (quasiment 7 minutes alors qu’en moyenne on dépasse à peine les 2 minutes).

On pourra reprocher à ces suédois de piocher dans des styles sans y apporter assez de personnalité pour convaincre (le morceau final donnant un sentiment de déjà-entendu assez gênant). Mais voilà, beaucoup de jeunes groupes ne peuvent pas se targuer d’avoir livré un premier EP de ce niveau. Le mélange des genres, bien que sous influence, fonctionne complètement et nul doute qu’avec un peu plus de maturité, Totem Skin pourra s’imposer pleinement dans un futur (très) proche. Vérification très bientôt puisque leur premier album est actuellement en préparation.

  1. To Live Is To Be Haunted
  2. No Gods, No Masters
  3. Drick Värmen Ur Min Hand
  4. He Wears A Mask, And His Face Grows To Fit It
  5. We Wished To Free The Captured Foxes
  6. Our Hearts Were Gardens

Bandcamp (free dl)
Facebook

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *