Kid, Feral – Live And Let’s Die!

Pas de commentaires      311
Style: screamoAnnee de sortie: 2018Label: Dog Knights Productions

Jeune trio suédois repéré en 2016 suite à son excellente démo, Kid, Feral vient confirmer ces promesses avec ce Live And Let’s Die!, un premier LP tout aussi remarquable. Et si le screamo typique suédois (avec de grosses réminiscences de Suis La Lune) semble être le fil conducteur du groupe, ce dernier ose souvent sortir des clous pour s’aventurer vers d’autres contrées.

Le début d’album s’oriente pourtant vers du screamo pur et dur, rageur et chaotique mais toutefois sensible. On retrouve d’emblée sur « So Much Money In The Skramz Game » une grosse touche de Loma Prieta avec un petit côté La Quiete pour les passages parlés. C’est à partir de « Permanently Stuck In Small Town Limbo » que le trio de Skövde s’ouvre un peu plus, nous offrant une étonnante accalmie avec piano et samples vocaux, avant de repartir dans une phase tous nerfs dehors et possédant une excellent mélodie.

Après une telle tornade, rien de tel qu’une petite accalmie pour se remettre. « Where You End Up Is Not Who You Are » est un interlude entre post-rock et electro, court mais très joli. Une accalmie qui se prolonge même sur « This System Is A Bunch Of Baloney » qui suite à son intro envoûtante (avec même quelques choeurs) mute soudain en screamo ultime tout en tension et avec une mélodie percutante. Un esprit que l’on retrouve ensuite sur « Firedragon3651 Logs Out For Good » où l’on quitte parfois cette constante frénésie le temps d’un break. Un titre tout aussi renversant qu’émotionnellement fort. Un autre petit interlude plus tard, « Quit Without Saving (Y/N?) » nous achève de son intro toute en retenue à l’ultime libération de frustration et de larmes offerte par Kid, Feral. Le trio donne avec cet album un vrai coup de frais sur le style (le vrai attention !) avec sa rage, ses mélodies créatives et sa prod maison au diapason. Live And Let’s Die! est au final une grosse sensation pour un futur grand ?

  1. So Much Money In The Skramz Game
  2. Sensory Overload In The Afterclass Bathroom
  3. Permanently Stuck In Small Town Limbo
  4. Where You End Up Is Not Who You Are
  5. This System Is A Bunch Of Baloney
  6. Listen Up You Nazi Fucks
  7. Firedragon3651 Logs Out For Good
  8. The Smallest Of Intermissions
  9. Quit Without Saving (Y/N?)

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *