Deathtrippa – Deathtrippa SZN

Pas de commentaires      167
Style: cybergrindAnnee de sortie: 2023Label: AutoproductionProducteur: Ian Moore

Comme le metalcore premier du nom ou le néo metal d’antan, la scène cybergrind connait ces dernières années un certain renouveau (plus confidentiel certes) grâce à des groupes comme Thotcrime ou Zombieshark! qui ont remis au goût du jour cette « rencontre » entre vociférations et machines. Deathtrippa débarque à son tour de sa Nouvelle Zélande natale avec sa propre version du style…

Projet solo mené par un certain Ian Moore, Deathtrippa propose avec ce nouvel EP la suite logique de ses précédentes sorties, ponctuée par ses envies de tout mélanger. Car l’on retrouve ici, à côté de nombreuses déflagrations entre grind et screamo inhérentes au genre, beaucoup d’influences issues de différents sous-genres electro (breakcore, chiptune ou drum’n bass) et même du hip hop (« crowdkilla! », qui nous offre aussi de l’electro bien lourd et même un passage deathcore).

De la variété et beaucoup d’énergie qui vont permettre à ce Deathtrippa SZN de passer vraiment tout seul, l’agressivité et la multiplicité des plans évoquant les débuts de Genghis Tron en version foutoir. On passe par de très nombreux états, entre « bedtime in the bathtub » et ses bons vieux relents de Thunderdome (influence revendiquée par la cover), « ezy mode » mélangeant scremo émotionnel et drum’n bass avec réussite (meilleur titre de l’EP) ou encore « 0010110 », conclusion ravageuse où blind equation (autre figure du revival cybergrind) vient ajouter encore un peu plus de violence.

Si sur le papier la mixture proposée ici peut paraître peu évidente, Deathtrippa tient une recette personnelle tenant complètement la route (aux thématiques entre pop culture et thèmes personnels plus profonds qu’ils n’en ont l’air), dont on aurait bien pris un peu de rab (on dépasse globalement à peine la minute par morceau). Une bonne petite fessée.

  1. tamagotchi torture
  2. bedtime in the bathtub
  3. i forgive u :)
  4. DEATHTRIPPA SNZ
  5. crowdkilla!
  6. ezymode
  7. 0010110

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *