Infant Island – Obsidian Wreath

Pas de commentaires      194
Style: screamo atmosphériqueAnnee de sortie: 2024Label: Secret Voice

Après avoir sorti quasiment coup sur coup un EP (Sepulcher) puis un album (Beneath), tous deux en 2020, on ne s’attendait pas à devoir attendre autant avant d’avoir une suite (surtout que l’album était cruellement court). Et après plus de trois ans et demi de calme plat, le groupe de Virginie fait enfin son retour, cette fois chez Secret Voice, label dont le boss n’est autre que Jeremy Bolm, vocaliste de Touché Amoré.

Ayant ajouté de nombreuses zones de contraste à son bouleversant screamo, le quintet revient donc avec un Obsidian Wreath tel un miroir de notre société actuelle, nous renvoyant à la gueule toutes les injustices et autres crises (climatiques comme politiques) dans une colère toute en saturation(s), avec ce grain de production plutôt lo-fi, faisant la personnalité du groupe depuis sa création. Une colère personnifiée par les cris de Daniel Kost, toujours arrachés et sur la brèche, balançant ce mélange de rage et de désespoir tandis que ses comparses délivrent une partition ouvrant autant du côté du black metal (« Clawing, Still », « Unrelenting ») ou du grindcore (« Fullfilled », sonnant comme un vieux Full Of Hell qui se serait fait pousser une mêche) entre ses passages screamo/emoviolence ne lésinant pas sur les atmosphères mélodiques (« Veil » et son mur de mélancolie) et ses envies expérimentalo-ambiantes jouant autant sur l’aspect torturé (« Found Hand ») que paisible (« Amaranthine », somptueux).

Et si parfois on a l’impression de jouer au chat et à la souris avec le groupe tant les émotions changent parfois du tout au tout entre chaque titre, on se fait happer sans problème dans ce raz-de-marée de violence et de tristesse se transformant en euphorie. Affirmant être davantage une communauté qu’un groupe, Infant Island a fait venir ici de très nombreux invités disséminés çà et là (provenant de groupes variés comme Greet Death, King Yosef, .gif From God ou encore Undeath), on obtient là un nouvel album magistral, aussi sombre et dense que passionnant et poignant, se classant dès janvier comme l’un des albums essentiels de 2024.

  1. Another Cycle
  2. Fullfilled
  3. Found Hand
  4. Clawing, Still
  5. Veil
  6. Amaranthine
  7. With Shadow
  8. Unrelenting
  9. Kindling
  10. Vestygian

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *