Grave Circles – Tome II

Pas de commentaires      434
Style: black metalAnnee de sortie: 2020Label: Les Acteurs de L'Ombre Productions

Après un Tome I paru en 2017, les ukrainiens de Grave Circles passent logiquement à un second volume intitulé Tome II. Sortant chez Les Acteurs De L’Ombre (après une première sortie autoproduite fin 2019), ce premier long-format nous plonge dans un black metal doté d’un son très puissant, alternant les sensations entre phases ultra bestiales et mid-tempos où l’atmosphère s’imprègne de mysticisme.

« Both Of Me » donne le ton, ça part dans du trémolo très intense, alternant mélodies prenantes et dissonances. « Predominance » se veut plus atmosphérique avec son intro martiale à la trompette, ce titre varie ses rythmiques entre blasts survoltés et notes clean (avec même un surprenant chant clair). Grave Circles apporte aussi une aura mystique à son black metal, l’habillant d’éléments religieux comme les vocalises en intro de « Faith That Fades », on croirait retourner chez Deathspell Omega époque Si Monvmentvm… Et même si l’usage de chant grégorien fait son retour un peu plus tard, on observe une belle variété, opaque mais tragique, au milieu.

La suite de cet album alterne entre mid-tempos hypnotiques et mélodies plus enlevées, les transitions étant particulièrement bien gérées (comme pendant « When Birthgivers Recognize The Atrocity », au riff principal tournoyant et entêtant). Enfin, la fermeture de ce Tome II passe par la conclusion « Abstract Life, Abstract Death » termine cet album de manière encore plus mystérieuse, notamment grâce à l’usage d’un singing bowl (bol métallique népalais) et de cuivres au milieu d’un titre passant de dissonances à un climat plus ténébreux jusqu’à un inattendu final ambient.

Tome II est un véritable créateur de sensations parfois diamétralement opposées dans un seul et même titre. Derrière la brutalité apparente (avec des vocaux très tranchants) semble se cacher une certaine fragilité, derrière certains riffs mélodiques se trouvent des cahots renversants, bref un album ambitieux, pas facile à appréhender mais qui ne laisse aucunement indifférent.

  1. Both Of Me
  2. Predominance
  3. Faith That Fades
  4. Thy Light Returneth
  5. When Birthgivers Recognize The Atrocity
  6. The Unspoken Curse
  7. Abstract Life, Abstract Death

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *