Pure Reason Revolution – Above Cirrus

Pas de commentaires      292
Style: Rock Metal ProgressifAnnee de sortie: 2022Label: InsideOut

On avait retrouvé en 2020 avec un grand bonheur les anglais de Pure Reason Revolution, avec un album vraiment très réussi, quasiment au niveau de son premier et mythique album The Dark Third. Il n’aura cette fois pas fallu attendre longtemps, puisque si 10 ans séparent Hammer and Anvil de son petit frère, ce ne sont que deux ans qui se sont écoulés depuis la sortie d’Eupnea. Et ce qui semble de prime abord être une bonne nouvelle n’en est peut-être pas une au final.. Mais on y reviendra.

En tout cas une chose est claire dès l’ouverture de ce nouvel album : si de nombreux groupes s’assagissent avec les années, PRR semblent montrer qu’ils empruntent une voie différente, car cet Above Cirrus n’hésite pas à jouer des muscles, et ce dès l’entame « Our Prism », 3min33 pour un morceau bien nerveux sur lequel Jon Courtney va presque jusqu’à crier, ce qui n’est pas dans les habitudes de PRR, un groupe plus connu pour la beauté de ses harmonies vocales. Lesquelles harmonies sont heureusement toujours présentes, sachant qu’il n’est pas rare qu’elles soient prises en charge à trois : Jon Courtney et Chloë Alper évidemment, mais aussi Greg Jong, le nouveau venu à la guitare qui vient prêter voix forte notamment sur « Dead Butterfly », l’un des meilleurs morceaux de l’album (malgré les cris de Jon Courtney dont on se serait bien passé). Cette signature PRR subsiste donc certes, mais je dois avouer trouver les harmonies un peu moins marquantes cette fois, et finalement l’album gagne en muscle ce qu’il semble perdre en qualités mélodiques. Un titre comme « New Kind of Evil » est un peu « plate » comme diraient les québécois : il manque de passages marquants et semble compenser un certain manque d’inspiration par des accès de nerfs. « Scream Sideways » est un autre exemple de la difficulté du groupe à se faire marquant : et malheureusement le titre dure 10 minutes. Il ne décolle que très tardivement avec cette explosion qui survient à un peu plus d’une minute de la fin. Dommage d’avoir choisi de diluer ce morceau pour au final ne pas capitaliser sur son meilleur passage.

Par ailleurs je dois avouer avoir un peu de mal avec les montées dans les aigus de Jon Courtney qui est à mon sens un chanteur correct en solo, largement sublimé dans les passages harmoniques par sa collaboration avec Chloë. Or Jon occupe plus de place vocalement que cette dernière sur Above Cirrus, s’autorise d’ailleurs davantage de fantaisies, et ça ne fonctionne pas toujours (sur les aigus et les cris donc comme déjà évoqué).

A noter que le groupe verse parfois dans son pendant plus électronique (celui qui a été tant décrié sur son deuxième album Amor Vincit Omnia sur lequel les guitares étaient très remisées à l’arrière-plan au profit des machines), comme sur le dansant « Phantoms », même s’il cède aussi la place à de bons gros riffs de guitare dont la présence paraît d’ailleurs un peu forcée finalement.

C’est un peu l’écueil dans lequel tombe à mon sens cet album : trop de muscles quitte à les sortir de façon peu naturelle, au détriment de la mélodie qui est en recul là où les harmonies vocales étaient encore souvent superbes sur Eupnea. En dehors de « Dead Butterfly » donc, sur lequel on retrouve les qualités mélodiques qu’on attend de PRR, on a un peu la désagréable impression que l’inspiration se serait finalement fait la malle. On peut en tout cas craindre que le groupe ait choisi de revenir un peu trop rapidement, après avoir sorti leur superbe cru de 2020.

Un album en définitive (et évidemment) loin d’être honteux, mais qui n’atteint jamais le niveau de son prédécesseur, et qui au bout du compte (on est désolé de faire ce constat), déçoit malheureusement un peu.

Tracklist :
01 – Our Prism
02 – New Kind of Evil
03 – Phantoms
04 – Cruel Deliverance
05 – Scream Sideways
06 – Dead Butterfly
07 – Lucid

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1077 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *