Latest Content

Palace Of Worms – Cabal

Projet solo monté par Balan (Obso Obsidium, ex-Botanist), Palace Of Worms a débuté comme un projet solo de black metal lambda avant de s’ouvrir vers de très nombreuses inspirations où doom, death metal, influences goth, jazz et autres expérimentations se côtoient dans un univers moribond toujours très surprenant. Et s’il est la tête pensante du projet,Balan s’est quand même entouré d’une équipe très fournie et même assez surprenante sur ce Cabal, invitant par exemple Dylan Smith (Thief), Shelby Lermo (Ulthar, Vastum), Hunter Burgan (AFI), Andy Way (Sutekh Hexen) ou encore Trevor Deschryver (Lycus, Whirr). Une collection de collaboration pouvant [...]

Our Last Crusade – Death Wins

A la tête d’une riche discographie entamée il y a douze ans déjà, Our Last Crusade fait partie de cette longue lignée de groupes canadiens qui aiment leur metal bien épais. Préférant le groove à la technique de nombre de leurs compatriotes, le groupe de Calgary propose avec ce Death Wins, un nouvel album à la croisée du deathcore, du metalcore progressif et du djent.

Elder – Innate Passage

Fort d’une belle réputation acquise avec des albums renouvelant tout ce que vous pouvez attendre du stoner/doom (Lore ou Reflections of a Floating World pour ne citer qu’eux), un nouvel album d’Elder est toujours un petit évènement. Innate Passage est le sixième album du groupe mené par Nick DiSalvo (qui s’est amusé l’an dernier en sortant Eldovar, un album collaboratif avec leurs potes Kadavar), nouvelle proposition de voyage des sens.

Ahasver – Causa Sui

Jeune groupe monté par des membres et ex-membres de formations reconnues telles que Gorod (le chanteur Julien Deyres, ici à la guitare), Eryn Non Dae, Zubrowska, Psykup, Dimitree et Drawers (soit la fine fleur de la scène toulousaine), Ahasver débarque avec un premier album sortant chez l’allemand Lifeforce Records (Teethgrinder, Raunchy, A Secret Revealed…). Et si les formations annexes des membres d’Ahasver délivrent des styles plutôt divers, il en est aussi le cas sur Causa Sui, œuvrant dans un metal au sens très large du terme.
En effet, le « supergroupe » délivre un son très ouvert, passant tour à tour [...]

Invent Animate – The Sun Sleeps, As It Never Was

Invent Animate est de ces groupes pour qui puissance et vulnérabilité ne font qu’un. Le groupe texan a vu sa popularité grandissante durant ses dix ans d’existence (onze depuis la sortie de cet EP, il y a un an), notamment grâce aux thèmes abordés dans lesquels une partie de son public peut s’identifier. The Sun Sleeps, As It Never Was traite de sujets cruciaux dans notre société, la drogue et ses effets dévastateurs autour d’elle.

Darko US – Oni

J’aurais très bien pu vous dire de partir tout de suite si vous êtes allergique au deathcore, mais Darko US en propose une version si personnelle qu’il y a là de quoi vous interpeler (c’est mon cas, le style ne me passionnant plus des masses). Le duo composé de Tom Barber (Chelsea Grin) et Josh Miller (Spite) se plait en effet à renouveler le genre en intégrant des atmosphères tantôt electro vaporeuses, tantôt provenant du néo metal (qui vit un véritable retour en grâce), à son extrême brOOtalité instaurant un climat très hostile à cette seconde livraison.

Orm – Intet – Altet

Deux ans après ma découverte du groupe avec Ir, Orm revient avec un (très) gros morceau sur ce Intet – Altet (« le rien, le tout »). En effet, le trio danois ne fait pas dans la demi-mesure et propose ici un double-album de quatre titres faisant entre dix-neuf et vingt-quatre minutes, excusez du peu ! Des envies de longueurs qui s’étaient pourtant montrées un peu réduites sur l’EP Mit Blod (EP de 2020 où l’on avait exceptionnellement deux titres descendant sous le quart d’heure !), mais qui repartent ici de plus belle au profit d’atmosphères toujours aussi denses ayant pour [...]

Nouns – While of Unsound Mind

Très actif à ses débuts avec plusieurs splits et albums entre 2013 et 2014, Nouns a fait ensuite une pause durant de longues années avant de repointer le bout de son nez l’an dernier avec un court EP (Lonely Place Of Dyin) puis ce While of Unsound Mind. Et si le quartet de l’Arkansas est particulier dans son rythme de sorties, il l’est encore plus en ce qui concerne le contenu de ce nouvel opus. Veuillez bien attacher vos ceintures !