Latest Content

Cloven – Chance Encounter of Flesh and Nail

Obscur projet canadien enchaînant les sorties a une vitesse assez phénoménale (déja cinq depuis le début de l’année !), Chance Encounter of Flesh and Nail nous emmène cette fois du côté du black metal contrairement aux quatre autres albums qui varient volontiers au gré des envies des entités s’occupant des choses ici (la description sur le Bandcamp vous guidera).

Ecr.Linf – Belluaires

« Ecrasez l’Infâme », cette fameuse citation de Voltaire avec laquelle le philosophe se fendait d’une critique véhémente de la religion, a inspiré cette jeune formation, au point d’en faire son nom (certes tronqué). Enfin une « jeune » formation tout de même très expérimentée puisque l’on retrouve chez Ecr.Linf d’anciens et actuels membres de divers groupes de renom tels que Svart Crown, No Return, Demande A La Poussière, Hyrgal, Ophe et Jarell, une multiplicité d’horizons qui font de ce Belluaires une œuvre à l’impressionnante densité.

Knoll – As Spoken

Les terroristes sonores du Tennessee font leur retour, toujours en indépendant malgré une popularité grimpante chez les amateurs d’extrémisme. As Spoken est le troisième album de Knoll et ne leur parlez pas d’album de la maturité à ses six gaillards, nombre d’âmes passant à proximité n’ayant même pas le temps de l’atteindre (la maturité) !

夢遊病者 (Sleepwalker) – Skopofoboexoskelett

夢遊病者 aka Sleepwalker, l’énigmatique trio international (américano-russo-japonais) fait son retour avec un nouvel album, nouveau labyrinthe de sons biscornus insaisissables. Les quatre titres de ce Skopofoboexoskelett (à vos souhaits !) apparaissent tel un mauvais rêve, une menace permanente et une avancée vers l’inconnu…

Derhead – The Grey Zone Phobia

Envie d’affronter vos peurs intérieures sous hypnose ? C’est un peu le programme proposé par Derhead sur The Grey Zone Phobia. Projet solo de l’italien Giorgiu Barroccu (ça fait mal), aussi actif dans The Void (gothic/doom metal) et copropriétaire du label Brucia Records, Derhead propose un black metal particulier, pris dans une ambiance effrayante où les riffs en spirale installent un climat de danger.

Dødheimsgard – Black Medium Current

La formation norvégienne Dødheimsgard ou DHG, qui se fait fort depuis plus de 20 ans de malmener le black metal traditionnel après l’avoir embrassé à plein sur ses premières oeuvres (Kronet Til Konge en 1995, Monumental Possession en 1996 et l’EP Satanic Art en 1998), est enfin de retour en 2023 (8 ans après son précédent album) avec une nouvelle offrande qui a tout pour devenir un nouveau mètre étalon du genre. De quel genre parle-t-on d’ailleurs ici, la question mérite d’être posée… Vicotnik (Yusaf Parvez de son vrai nom), leader de la bande, présente en tout cas sur [...]

Palace Of Worms – Cabal

Projet solo monté par Balan (Obso Obsidium, ex-Botanist), Palace Of Worms a débuté comme un projet solo de black metal lambda avant de s’ouvrir vers de très nombreuses inspirations où doom, death metal, influences goth, jazz et autres expérimentations se côtoient dans un univers moribond toujours très surprenant. Et s’il est la tête pensante du projet,Balan s’est quand même entouré d’une équipe très fournie et même assez surprenante sur ce Cabal, invitant par exemple Dylan Smith (Thief), Shelby Lermo (Ulthar, Vastum), Hunter Burgan (AFI), Andy Way (Sutekh Hexen) ou encore Trevor Deschryver (Lycus, Whirr). Une collection de collaboration pouvant [...]

Aenaon – Mnemosyne

Autant le dire de suite : je n’avais pas gardé un réel souvenir de mes précédents contacts avec les albums des grecs de Aenaon, pourtant plutôt bien vus dans les chroniques qu’on peut trouver sur la toile et qui avaient probablement effleuré mes oreilles au moment de leurs sorties. A l’inverse, ce Mnemosyne, 4ème album du groupe devrait marquer mon année, tant il s’agit d’un vrai coup de coeur, un de ceux qui tapent dans l’oreille dès la première écoute.
Amateurs de BM avant-gardiste en manque de nouvelles références, je ne saurais trop vous conseiller de vous arrêter un [...]

Ashenspire – Hostile Architecture

Après (dans la chronologie des chroniques, car en réalité l’album d’Ashenspire est sorti avant celui des américains)  la grosse claque du tant attendu premier album de Chat Pile qui a confirmé tout le bien qu’on pensait de ce groupe, c’est de l’autre côté de l’atlantique qu’on se prend cette fois la deuxième couche : Ashenspire est une bande de minots écossais, qui livre ici son deuxième album après un premier album sorti en 2017, Speak not of the Landanum Quandary, déjà bien salué par les critiques. Le groupe était alors comparé régulièrement à A Forest of Stars en particulier, [...]

Minipony – Ajna

Mon petit poney est tout mignon mais saviez-vous qu’il avait des tendances carnivores et schizophrènes ? Car derrière le nom incongru de ce groupe équatorien, se cache un trio mené par la charismatique chanteuse Emilia Moncayo (qu’on avait déjà croisé dans le projet dub/doom Blackwood, chroniqué ici il y a quelques années), accompagnée par le guitariste Amadeus Galiano et par le batteur Filippo Brandimarte. Auteur du surprenant « Imago » (2017), le trio vient lui donner une suite, enregistré pas par n’importe qui puisque c’est au Silver Cord Studio sous la houlette de son illustre propriétaire Joe Duplantier (Gojira).