Danishmendt – L Homme Est Un Animal Qui a Trahi

12 Commentaires      1 752
Style: noisecoreAnnee de sortie: 2006Label: Autoproduction

Comprenez-moi bien : il faut vraiment que j’aille en enfer. Que j’y retourne et vite ! J’ai pour ainsi dire le mal du pays. Je me lasse. Je m’ennuie. Je renie. Pour finalement me languir et m’étouffer. Me voilà à chercher un billet de retour, un aller simple pour la rage. Cette fureur, cette violence sans fard, l’ultime renoncement au désarroi. Danishmendt procure ce cri salvateur et vous le crache à la gueule sans aucune autre forme de procès.

J’aurais préféré ne pas aimer. Laisser libre court à ma lassitude. Oublier pour croire que je suis normal. Me répandre dans cette illusion. Du sais-je vivre comme Alice dans son pays aux milles merveilles acidulées. Ou mieux encore : ne pas savoir. Ah la joie, le plaisir ineffable de ne pas savoir ! Etre inculte et un vrai con… Oui mais voilà : même Candide a compris et finalement les Béni OUI-OUI me font chier. Résultat : Danishmendt me fournit la bande-son de ce retour, soulignant chaque saignée géante et floue. Au son brut et lourd, d’une voix rauque, oserai-je dire « arrachée », vociférant de longues complaintes où le sordide s’affiche comme un réalisme froid et destructeur. Des guitares deviennent viscérales quand le flow de la basse se fait saturé et les frappes de la batterie monolithiques. Ces guitares dépeignent un univers de noirceur où l’ambivalence de la colère et du désespoir s’affrontent pour finalement s’adonner à ce que l’on pourrait appeler une vision de l’art sombre. Au cœur de cette obscurité, l’urgence transpire, comme un leitmotiv en clair obscur, une lueur. Cette urgence rode, attend son heure puis vous saute à la gueule. Laissez passer la première minute trente de « Shelter » tout de rage introvertie et vous comprendrez où je veux en venir. Tout s’accélère, tout explose, et vous finissez à genoux. Il vous faut un raccourci digne du chroniqueur peine à jouir ? Regardez baiser Neurosis avec Crowbar. Ca vous soulagera.
En définitive je mets cette première demo dans mon lecteur. J’appuie sur « play ». Je suis chez moi.

4/5

  1. unbearable contradiction
  2. shelter
  3. le néant comme matériau
  4. biking (reprise des thugs)
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

12 Commentaires

  1. damien luce says:

    Grosse grosse claque!!!

  2. krakoukass Krakoukass says:

    Belle chronique de Neuro sous ecsta! :)
    En tout cas voilà un disque très réussi pour un groupe prometteur. Vivement la suite.

  3. pearly says:

    Bravo aux danish’ !
    et bravo pour la chro, bien sympa;.
    mais oui très bon EP, vivement des suites, un groupe d’avenir I hope so..
    Well done les mecs.

  4. AlCheMist says:

    Jolie chro… Danishment ‘c’est pas ma came’ comme dirait Florent… ou pas encore. Peut-être y reviendrais-je plus tard, en attendant je vous souhaite longue route les gars !!

  5. Florent says:

    Merci Neuro !
    On cherche tjs un bassiste, zô fait… Avis aux amateurs !

  6. AlCheMist says:

    Je crois que Steve Harris est libre en ce moment…
    Je sors :OD

  7. FireCat says:

    Tres bonne chro qui decrit bien l’ambiance du disque, que j’aime beacoup, 3 compositions longues et riches avec une certaine personnalité. Et la reprise, ben ca me donne envie d’ecouter les Thugs :)

  8. Florent says:

    Pour plus de son / vidz : http://www.myspace.com/danishmendt

  9. Julien says:

    Très bon sans le style, rien à redire !!!! Bonne continuation !

  10. Mathieu Danish' says:

    Et bien merci pour vos commentaires des plus motivants! On compte sur les Parisiens le 14/04 avec Overmars et Moksha!
    Comme l’a dit mon compère : http://www.myspace.com/danishmendt
    See ya et merci !

  11. Alexia says:

    Quand le talent de Neurotool exalte celui des Danishmendt !…
    La bête effectivement vous saute à la gueule pour ne plus vous lâcher….une transe vous assaille toujours un peu plus…des « cris » ravageurs, rageurs, entêtants…délectables….le tout parachevé par une reprise des Thugs jouissive !
    Bravo à vous messieurs et je vous souhaite une belle et longue route !

  12. Florent says:

    C’est-y-pas gentil ça ? :D
    Merci Mlle !
    Bon reste une date avec le line-up actuel, après on s’enferme et on ressort gonflés à bloc à la rentrée !
    On se croisera sur la route à ce moment là, les gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *