Wolf – The Black Flame

3 Commentaires      1 437
Style: heavy metalAnnee de sortie: 2006Label: Century Media

– Seigneur, êtes-vous là ?
– Bien sûr que je suis là Don Camillo, j’aurai du mal à aller bien loin avec cette fichue croix.
– Voilà Seigneur, j’ai un problème…
– Encore des problèmes avec le maire Don Camillo ?
– Oh non Seigneur, depuis qu’il est parti au Wacken, je suis tranquille. Mon problème vient d’un manque…
– Un manque ? Encore ?
– Oh non Seigneur, pas ce genre de manque auquel vous pensez… Depuis que la Mère Michelle vient plus souvent se confesser je me porte mieux de ce côté-là…
– Alors, Diable… euh… je voulais dire : alors, Sainte Vierge, de quel genre de manque s’agit-il ?
– Eh bien voilà Seigneur, il me manque mon lot quotidien de heavy metal !
– Diantre, Don Camillo, n’avez-vous point acheté le dernier Hammerfall ?
– J’ai dit que j’étais en manque de heavy metal, pas en manque d’humour Seigneur.
– Soit, je vois ce qu’il te faut, j’ai une bonne relique à te proposer dans ce cas. Je l’ai rangé sous les cierges…
– Seigneur, il s’agit d’un groupe suédois à ce que je vois.
– En effet, Don Camillo, Wolf pratique depuis environ 10 ans un bon vieux heavy metal des familles digne d’être prêché dans toutes les bonnes paroisses.
– Si je me souviens bien, leur précèdent album Evil Star était produit par le Père Peter Tägtgren. Est-ce toujours le cas pour ce nouveau psaume ?
– Non, c’est le Père Fredrik Nordstrom dans son abbaye des Fredman Studio qui se trouvé derrière l’autel cette fois. Et crois moi les jeunes Suédois n’ont pas perdu au change. Le Père Nordstrom a donné un son plus moderne, puissant et agressif que sur l’album précédent.
– Seigneur, je remarque aussi que l’ensemble sonne moins Maidenien qu’avant.
– En effet Don Camillo, Wolf a mieux digéré ses diverses influences sans pour autant créer de schisme avec le scriptorium d’Iron Maiden (« At the Graveyard » est tout à fait digne de la prédication de Steve Harris), il se réfère maintenant bien plus à la doctrine des Saints Mercyful Fate et Judas Priest.
– Je note aussi Seigneur que Wolf s’est nourri de l’hérésie thrash, preuve notamment sur « The Bite » et ses « chœurs » très thrash metal dans l’esprit et que dire des tonitruants « The Dead » et « Seize the Night », à vous remuer tout un concile. Il y a ici une approche qui me rappelle les saintes écritures de Megadeth.
– Alors qu’en penses-tu Don Camillo ? The Black Flame est-il digne d’être prêché à tes paroissiens ?
– Tout à fait Seigneur, vous avez comblé mon manque. Le chant du jeune moine Niklas Stalvind, très aigu, reste parfaitement maîtrisé et personnel. Oh certes Wolf n’invente rien, il remet juste au goût du jour le vieux heavy metal liturgique de l’époque protobyzantine, celui là même qui était en vogue lors du premier concile de Nicée. Sans pour autant sonner comme, hélas, tant d’épîtres heavy metal à notre époque, c’est-à-dire de façon redondante (la construction des prières de Wolf est loin d’être linéaire avec des breaks judicieux les parsemant) et mollassonne. Et quand la cloche sonne en intro de « Make Friends With Your Nightmare », comment ne pas se rallier à leur chapelle ? Mais, dites moi Seigneur, un doute m’étreint quand je vois les titres des morceaux de ce recueil de prières tel que « Black Magic »,« Demon » ou « Children of the Black Flame », est-ce bien catholique tout ça ? Seigneur ? Mais… pourquoi êtes vous tout rouge avec des cornes sur la tête ?
– Mouahahahahahah (rire diabolique qui fait froid dans le dos brrrrr)

  1. i will kill again
  2. at the graveyard
  3. black magic
  4. the bite
  5. make friends with your nightmares
  6. demon
  7. the dead
  8. seize the night
  9. steelwinged savage reaper
  10. children of the black flame
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. heavydevy says:

    Lol très bien la chro ! J’aime bcp cet album,plus violent que « evil star » (meme si ce dernier reste supérieur pour moi) il recelle pleins de tubes et est assez varié que pour etre écouté par tout fan de heavy metal « with balls » qui se respecte :) Les plus gros titres sont d’après moi i will kill again (super entrée),black magic (très puissante) et le ultra accrocheur,hymne monstrueux : Steelwinged savage reaper !! Le seul vilain petit canard de l’histoire c’est « at the graveyard » elle est sympa mais rien de très vibrant.UP THE WOLVES lol

  2. guim says:

    haha,très agréable à lire ta chronique me suis bien marré

  3. Monster says:

    Ouaip ben moi je prefere celui là à « Evil Star » (que j’ai pas écouté tant que ça il est vrai, ceci expliquant peut-être cela), du fait notamment que ça sonne moins Maiden, plus violent et plus varié au niveau des influences. Et pis je prefere la prod de l’abbaye Nordstrom à celle de l’abbatiale Tägtgren…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *