White Circle Crime Club – A Present Perfect

Pas de commentaires      968
Style: noisy rockAnnee de sortie: 2006Label: Conspiracy Records

Il y a deux ans les White Circle Crime Club avaient sorti un très bel album, extérieurement en tout cas. Oui, je dois l’avouer, j’avais bien vu leur disque à carrelage noir & blanc en rayon mais n’avais malheureusement pas pu l’écouter.

Cette fois-ci fut différente. C’est le disque qui vînt à moi. Et quelle bonne idée car je ne pense pas que je me serais rué dessus à froid, au hasard, sans savoir. Je ne sais donc pas quoi à ressemble leur précédente sortie, je sais juste qu’elle sonne « assez indie » d’après les termes du vendeur, à l’époque. Le groupe est resté dans les mêmes eaux avec ce disque tout de blanc vêtu. Et bien leur en a pris car vu leur maîtrise du registre il aurait été dommage qu’ils aillent batifoller ailleurs.

Ce disque est à recommander aux fans de Fugazi, Sonic Youth et autres groupes noise rock. Ils en auront pour leur argent. Les guitares écorchent quand elles le devraient. Le chant est faux juste ce qu’il faut, et varié; comme tout le reste d’ailleurs. Tous les éléments zigaguent joyeusement entre les différents écueils que peuvent être la monotonie,le trop entendu et l’insipide. Les chansons se suivent et ne se ressemblent pas. Chacune dévoile un visage toujours un peu différent du précédent sans que cela parte dans tous les sens de façon désordonnée. Le rock des belges est riche, on y trouve de la noise, de la pop, de l’indie – pour brasser large – et tout fait mouche à chaque fois. L’album passe d’un trait, sans ennuyer. On est tour à tour en train de remuer la tête, tapper du pied, gigoter les doigts. On va tranquillement de moments de suspension à d’autres plus énergiques, histoire d’osciller et de ne pas avoir envie de zapper.

L’ensemble est très agréable car très bien produit, sans que cela soit surfait évidemment. Le groupe a tranquillement enregistré et mixé l’album dans son propre studio et a pris soin de tout faire sonner comme il se doit. A cela vous ajoutez le mastering d’Alan Douches (Converge, D.E.P, Cave In, Mastodon, Snapcase ) et vous tenez assez d’éléments pour toucher ce qu’il peut se faire de mieux en terme de rock moderne.

Si vous les avez râtés récemment lors de leur tournée en compagnie en première partie des Blood Brothers surtout ne les ratez la prochaine fois!

  1. reversed revivals
  2. parizer
  3. a present perfect
  4. and
  5. the white & deaf
  6. occasionalesque
  7. might know again
  8. how to stab in time
  9. focus on eternity
  10. that was now
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *