Dark Fortress – Eidolon

3 Commentaires      1 580
Style: black metalAnnee de sortie: 2008Label: Century Media

Adoptant un rythme de croisière cadencé à 1 album tous les 2 ans, Dark Fortress nous revient fort logiquement, 2 ans après Seance avec Eidolon.
Gros changement chez nos amis les teutons, le chanteur du groupe, présent depuis ses débuts, quitte la forteresse et décide d’aller former Sindecade avec Crom, second bassiste du groupe, parti lui depuis 7 ans. Azathoth out, on salue le petit nouveau Morean. Ce qui est gênant dans cette affaire qui parait plus que banale de nos jours c’est que Azathoth portait une grande partie de l’aura malfaisante qui régnait sur les opus de Dark Fortress, qu’allait-il donc rester de DF sans son vocaliste, là était un peu toute la question.
Et bien finalement rien ne change vraiment ; DF poursuit son petit bonhomme de chemin nous balançant 50 minutes de bonne grosse furie black mélodique avec toujours ses parties plus rock’n’roll à la Carpathian Forest.
J’avoue tout de même que j’ai un peu de mal à rentrer dans cet album et chaque écoute renforce ce sentiment qu’il y a quelque chose qui déconne. Musicalement DF, sans changer de formule, propose une base toujours très solide mais manquant singulièrement d’identité. On a affaire à une sorte de Seance bis, à tel point que même Morean se met à « singer » Azathoth dans le chant cadavérique dans lequel il excellait (frappant sur « Cohorror » en particulier). Problème, Morean n’est pas Azathoth, et son chant black se fait moins haineux et plus froid, et ses parties « cadavériques » sont plutôt étranges et bien moins convaincante que par le passé
. Bref je suis un poil perplexe en ce qui concerne le choix de changer de chanteur et d’essayer de copier l’ancien. Ca me parait pas franchement honnête vis-à-vis de Morean et pas des masses non plus vis-à-vis de l’auditeur.
Mais s’il y avait que ça encore. Comme je le disais plus haut, musicalement Seance se démarquait de son prédécesseur grâce à une maîtrise plus … maîtrisée de ses musiciens. Ici le pas entre Seance et Eidolon est vraiment minime. Et ce n’est pas l’intervention de Tom G. Warrior/Fischer de Celtic Frost qui viendra ajouter un poil de surprise ici.

Alors voilà le problème tel qu’il est posé. Eidolon sans être le meilleur Dark Fortress se place aisément dans le peloton de tête du black de nos jours. D’où toujours cette perplexité à l’écoute du disque, on sait que c’est bien mais pour du DF on reste sur notre faim.
La conclusion est simple :
– Tu es fan de Dark Fortress de toute façon ce disque tu achèteras mais déçu tu seras.
– Tu as envie de découvrir DF, la sortie d’Eidolon le rend de fait plus facilement trouvable que ses prédécesseur, alors cet album tu achèteras, content tu seras et tu ira fouiller dans la disco du groupe et tu auras eu raison.

Bref DF reste un groupe un peu trop confidentiel au vu de ses albums, malheureusement le manque d’ambition de ce petit dernier verra le groupe continuer à stagner dans la masse de groupe de BM. Alors qu’il mérite mieux. Dommage…

  1. The Silver Gate
  2. Cohorror
  3. Baphomet
  4. The Unflesh
  5. Analepsy
  6. Edge Of Night
  7. No Longer Human
  8. Catacrusis
  9. Antiversum
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. guim says:

    Pas encore écouté celui là,je me suis pour ma part arrêté au premier album,mais je dis pourquoi pas

  2. Krow says:

    Mouais, je vois pas en quoi ce disque est un Seance-bis. Alors que ce dernier possédait une atmosphère bien malsaine, froide, clinique, là c’est plutôt du black catchy pas bien intéressant. Déception.
    Et Azathoth > Morean.

  3. Nocturnalpriest says:

    J’ai pas beaucoup aimé cette phrase: « Eidolon sans être le meilleur Dark Fortress se place aisément dans le peloton de tête du black de nos jours. »
    On n’a pas la même définition du terme black metal apparemment, Dark Fortress c’est les drag queen du heavy dark :-P
    Je rigole, mais je suis pas loin de penser ça, sans vouloir offenser quiconque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *