Neaera – All Is Dust

Pas de commentaires      95
Style: metalcore/death mélodiqueAnnee de sortie: 2024Label: Metal Blade Records

Officiellement remis en route avec un album éponyme sorti en 2020, Neaera revient avec l’intention de célébrer comme il se doit son vingtième anniversaire. Ce huitième album, All Is Dust entend-il révolutionner le son des allemands, situé entre death mélodique et metalcore ? Que nenni ! Le quintet de Münster reste fidèle à ce son, toujours reconnaissable, initié dès 2005 avec leur premier album The Rising Tide Of Oblivion.

« Antidote To Faith » lance les hostilités et effectivement, on est sur un terrain bien connu, quasiment le même qu’au début des années 2000. Le son est épais, les vocaux de Benny Hilleke toujours aussi rugueux tandis que la rythmique en impose entre roulements death et breakdowns metalcore. Surplus d’intérêt sur ce titre introductif, un chorus possédant une atmosphère plus mélodique et aérienne histoire d’avoir là un single évident. Mais malgré cette entame plutôt intéressante, les choses se gâtent un peu par la suite…

Car Neaera, en dépit d’avoir conservé cette puissance à tout rompre semble un peu en panne d’inspiration sur les titres suivants. Restant dans son optique destructrice, le groupe en oublie quelque peu de mettre de la nuance dans son approche sonique. On demeure dans cette alternance mélodeath/metalcore se suivant, certes avec plaisir vu le fracas, mais avec un cruel manque de points d’accroche (« Pacifier » qui avoine fort mais dont on ne retient presque rien après coup), créant alors une malheureuse bascule du côté de la redondance.

Et c’est bien là tout le souci de la formule de Neaera ! En effet, le groupe semble s’être enfermé dans ce style « marque de fabrique » (proche de leurs compatriotes Heaven Shall Burn), taillé pour la scène et pour faire mal dans le pit mais tournant trop vite en rond sur album. Alors heureusement, il reste quelques titres proposant des variations mélodiques bienvenues comme les trémolos At The Gatiens de « Swords Unsheathed », « Edifier » ou encore la douce intro du mid-tempo « In Vain », de quoi se réveiller du gros ronron de matous mal léchés déversé par le groupe.

Un All Is Dust un poil décevant donc, mais que l’on va tout de même recommander aux fans du groupe (dont la recette inchangée a le mérite d’être toujours personnelle) ou à ceux qui cherchent un son massif pour bouger leurs cheveux en rythme saccadé (et en live, ce sera sûrement bien plus intense), c’est déjà un moindre mal.

  1. Antidote To Faith
  2. Pacifier
  3. All Is Dust
  4. Swords Unsheathed
  5. Per Aspera
  6. Edifier
  7. In Vain
  8. Render Fear Powerless
  9. Dividers
  10. Into The Hollow
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *