Shinedown – The Sound of Madness

1 Commentaire      1 448
Style: Néo-Métal / Big rock alternatifAnnee de sortie: 2009Label: Atlantic

– «…Et là j’ai craqué quoi… (sanglote) »
– « Ce n’est rien, vas-y, libère-toi de ta douleur et de tes émotions, nous sommes ici pour ça, personne ici ne te juge… »
– « Merci de m’avoir écouté, je me sens beaucoup mieux… »
– « De rien, nous avons apprécié ton témoignage, n’est-ce pas les autres ? »
(Clameur)
« Bien. Qui souhaite s’exprimer maintenant… Krakoukass peut-être ? Ca fait plusieurs semaines que tu viens à nos réunions, et tu n’as pas encore pris la parole… ».
– « (gêné)… Je ne sais pas si je suis vraiment prêt… »
– « Que dirais-tu d’essayer et nous verrons bien où ça te mènera, tu es d’accord ? »
– « D’accord… Essayons… Par où commencer ? Cela fait pourtant plusieurs années que je suis… enfin que j’étais sobre… Mais j’ai craqué devant ce groupe… Tout a commencé il y a quelques semaines devant le film Destination Finale 4, un navet en plus… Mais il y avait ce titre, « Devour » qui ouvrait le film, et qui ouvre aussi l’album de Shinedown… Et là mon intérêt a été aiguisé malgré moi, j’y ai pensé pendant tout le film, il me fallait récupérer ce titre, qui envoie sévèrement avec ses grosses guitares et cette production bien flatteuse (hoquette, les larmes montant aux yeux)…(…) »
– « Vas-y Krakou, n’aie pas honte, continue… »
– « C’est vraiment pas évident… (renifle) Donc sitôt le film terminé, me voilà devant mon écran d’ordi et en 5 minutes chrono l’album entier de Shinedown est sur mon disque dur. Dès la première écoute c’est le drame, me voilà emporté, ramené 10 ans en arrière alors que je croyais m’en être sorti… Saloperie de film de merde quand même !(…) Entre les titres rentre-dedans « Devour », « Cry for Help », « Sin With a Grin », « Cyanide Sweet Tooth Suicide » et les titres plus mélo, façon ballades à la… à la… Je peux pas le dire putain ! »
– « Dis-le Krakou, ça te libèrera tu verras… »
– « … STAIND voilà c’est dit, STAIND ! (pleure) Putain comment je peux me refaire avoir ? Mais ce mec a vraiment une super voix et faut dire ce qui est, les titres de Shinedown sont vraiment très très bien branlés… Les ballades sont très belles, « Second Chance », « If You Only Knew », « Breaking Inside »… J’ai pas pu résister… Et le pire c’est pas ça… »
(Silence gêné)
– « Continue Krakou… »
– « Le pire… Le pire c’est que j’ai acheté l’album, ouais ! Et je me l’enfile au moins tous les 2 jours, et j’en tire un vrai plaisir… Mais putain, un plaisir vraiment coupable merde ! C’est ça qui est dur, j’ai vraiment l’impression que les gens lisent en moi, comme s’ils savaient que j’écoute Shinedown et j’ai l’impression qu’ils me regardent avec un tel mépris… J’ai amené le clip de « Devour » pour vous montrer à quel point j’ai craqué. Putain c’est des poseurs ces mecs en plus! (s’effondre)»

(Le clip est alors projeté devant l’assemblée suscitant des réactions effarées, et des pleurs)
(S’en suit un silence gênant)

– « Je crois qu’on peut tous dire qu’on te comprend Krakou, on sait ce que tu ressens, on est tous passés par là… Maintenant, je veux que tu le dises Krakou, tu connais la règle, c’est la première fois que tu t’exprimais, il faut que tu le fasses… »
– « Oh putain non, je ne peux pas dire ça ! C’est au-dessus de mes forces, m’obligez pas ! »
– « C’est la règle Krakou… Allez… »
– « … OK OK ! Je vais le dire ! « Je… Je… »
– « Oui ? »
– « Je… Je m’appelle Krakoukass… et… et j’écoute du néo métal en 2010 ! »

  1. devour
  2. sound of madness
  3. second chance
  4. cry for help
  5. the crow and the butterfly
  6. if you only knew
  7. sin with a grin
  8. what a shame
  9. cyanide sweet tooth suicide
  10. breaking inside
  11. call me
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 948 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. gemini_com says:

    …excellente chronique pleine d’humour (la meilleure de la rentrée?)…pour Shinedown, je dirais un zeste de post-grunge (Staind) et un poil de néo-métal avec influence southern (Drowning Pool)..le tout est sympa mais ne devance pas les ténors du genre précités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *