Barbarian Koala – Coming Down With A Crash

Pas de commentaires      1 277
Style: mathcore & more...Annee de sortie: 2012Label: autoproductionProducteur: Cédric Soubrand

Arrivant directement de Limoges (et non d’Australie comme leur nom l’indique), Barbarian Koala est un jeune groupe biberonné au hardcore chaotique de la fin des 90’s (Botch, les premiers Norma Jean) et au metal au sens plus large de cette même époque (Deftones en tête) qui n’est pas venu pour faire de la figuration comme l’atteste ce premier EP (faisant suite à une démo et un enregistrement live).

Résolument sous le signe de l’énergie, ce Coming Down With A Crash est une furieuse déflagration mêlant des atmosphères diamétralement opposées avec maîtrise. Dès Eyeless, on est balancés entre cette intro planante, ces parties nerveuses à bases de vociférations/tricotage de manche évoluant de nouveau vers un refrain mélodique prenant puis vers des guitares plus massives et un chant guttural pour de nouveau modifier ses plans par la suite… Bref, Barbarian Koala se plait à déstructurer ses morceaux et à y intégrer d’innombrables idées.

Plutôt que de se contenter, comme de nombreux groupes de mathcore actuels, de tout miser sur les changements de plans techniques manquant de feeling derrière, nos koalas barbares préfèrent davantage optimiser les ambiances et les mélodies grâce à un chant clair (aux réminiscences allant parfois du côté d’Alice In Chains) pas mal présent. Ou encore par exemple le temps de Koala Fury, on notera même un aspect jazzy/funky foufou rappelant pas mal Psykup. Ces libertés prises par rapport au style « originel » font du bien aux esgourdes et apportent une vraie fraîcheur par rapport aux nombreux pompeurs de Dillinger Escape Plan qui fleurissent ces derniers temps.

Ce premier EP de Barbarian Koala nous présente un groupe, bien que jeune, à la personnalité déjà bien affirmée, proposant un cocktail d’influences risqué sur le papier mais détonnant au final. Attendons maintenant de voir si une telle mixture passe l’épreuve du long-format. Je pense qu’on peut avoir confiance, on va réentendre parler bientôt de ces bouffeurs d’eucalyptus…

  1. Eyeless
  2. Dirty Priest
  3. Koala Fury
  4. Beneath My Mind
  5. Shaman
  6. Time Bomb

Facebook
Bandcamp (EP en streaming)

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *