Cult of Fire – मृत्यु का तापसी अनुध्यान

3 Commentaires      5 070
Style: Black Metal OcculteAnnee de sortie: 2013Label: Iron Bonehead Productions

Derrière ce patronyme un peu clichesque (mais apparemment personne n’en avait eu l’idée encore) se cache pourtant un combo tchèque qui risque d’en impressionner plus d’un. Déjà auteur d’un EP et surtout d’un très bon premier full length sorti en 2012 sous le titre de Triumvirát, le trio livre déjà son deuxième album intitulé… euh… मृत्यु का तापसी अनुध्यान soit « Ascetic Meditation of Death » en sanskrit.

On retrouve dès le titre d’ouverture ces influences indiennes, par la présence de quelques instruments typiques (sitars en particulier) qui donnent la couleur et imprègnent l’ambiance, même si au final sur la durée de l’album entier, ces éléments « exotiques » sont finalement assez peu présents (sauf sur le dernier titre, contemplatif et pour le coup complètement imprégné de ces influences). Car pour le reste, Cult of Fire dessine au fil de ces 8 compositions inspirées, un black metal à deux têtes, majoritairement plutôt direct et bien brutal avec des mélodies en tremolo typiques du genre, mais également très atmosphérique un peu à la manière d’un Negura Bunget finalement, avec une production toutefois plus crue. C’est ainsi que le 2ème titre par exemple commence en tartinant bien la gueule de l’auditeur avant de ralentir fortement le tempo pour laisser la place à de superbes motifs en tremolo. Dès le 3ème titre, c’est un orgue qui nous accueille d’entrée, avant qu’on débouche sur quelque chose de beaucoup plus brutal, d’inspiration bien norvégienne pour le coup. Tout en restant pourtant assez discrets, tapis dans l’ombre, l’orgue et les claviers en général occupent une vraie place sur l’album, (comme c’était d’ailleurs déjà le cas dans une moindre mesure sur le précédent album) puisqu’on les retrouve à plusieurs reprises, ce qui ne manque pas de donner une certaine teinte progressive 70’s, voire même occulte à la musique des tchèques.

A la fois brutal et pourtant très mélodique, le groupe parvient à captiver durant les presque 48 minutes que dure l’album (même si le dernier titre est plus anecdotique à vrai dire), un album épique et conquérant qui sait parfaitement alterner les ambiances pour ne pas lasser, à la manière de ce « काली मां » qui démarre avec un chant incantatoire, avant de laisser parler les mélodies en tremolo et le clavier (+ quelques notes de sitar), sur un mid tempo qui repose et fait voyager, avant la reprise des hostilités. Et on peut dire qu’elles reprennent fort avec « मृत्यु ही सत्य है », peut-être le titre le plus direct de l’album, frondeur et assez époustouflant qui laisse une fois encore parler l’orgue sur sa 2ème moitié.

Par rapport aux précédentes sorties du groupe sur lesquelles on peut penser qu’une boîte à rythmes était à la manœuvre (à vérifier toutefois, je n’ai pas trouvé l’info), c’est ici un vrai batteur qui officie, et évidemment le son de batterie y gagne grandement en clarté et en naturel. Pour ce qui est du chant, Devilish n’a pas changé son registre d’un poil et tant mieux puisque sa voix rageuse est assez parfaite dans le style, assistée qu’elle est parfois par celle du guitariste Infernal Vlad.

Assez inratable pour les amateurs de black metal atmosphérique, ce मृत्यु का तापसी अनुध्यान qui sera disponible le 30 novembre (en LP et digital) constitue à mon humble avis une pièce de choix parmi les sorties black metal de l’année 2013 (aux côtés du Christicide dans un genre bien différent).

Un titre en écoute ici : https://soundcloud.com/iron-bonehead-productions/cult-of-fire

Tracklist :
1.  संहार रक्त काली         07:56     
2.  अस्तित्व की चिता पर         06:08     
3.  शव साधना         05:34     
4.  काली मां             06:07     
5.  मृत्यु ही सत्य है         04:23     
6.  मृत्यु का वीभत्स नृत्य         05:15     
7.  खण्ड मण्ड योग         06:32     
8.  दिव्य प्रेम की ज्वाला से दग्ध      05:38    

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 940 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    écouté un petit peu en passant un titre de cet album et un du précédent, a priori, je préfère le précédent. Il faudra que j’y accorde un peu de temps toutefois, ça a l’air suffisamment travaillé pour mériter mon attention. Un petit côté Battle Dagorath.

  2. gloom says:

    quelqu’un aurait la traduction des titres svp ?

    • drommk says:

      1 Une. Destruction de sang noir
      2. Survie sur le feu
      3. Organismes Silence
      4. Kali
      5. La mort est la vérité
      6. danse horrible de la mort
      7. Segment Mnd Yoga
      8. Brûlé par la flamme de l’amour divin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *