Keeper – MMXIV

Pas de commentaires      1 016
Style: sludge/doomAnnee de sortie: 2014Label: autoproduction

Keeper a beau s’attaquer à un style réputé pour sa lenteur (le sludge doom pour ne pas le nommer), le duo californien aime pourtant faire les choses rapidement: formé au mois de juin dernier, voilà que leur première démo voit le jour à peine un mois plus tard !

Une précipitation qui n’est pourtant pas synonyme de ratage puisque ce MMXIV parvient à faire l’effet recherché pour tout album du genre: du gras bien oppressant évoluant leeeentement au sein d’une atmosphère si opaque qu’elle en devient claustrophobique. L’extrême lourdeur répétitive de ces riffs couplée à ce chant de gorgone en putréfaction nous emmènent autant sur le terrain d’un Noothgrush ou d’un Moloch que sur celui de Thou (quand les gars veulent bien faire preuve d’un peu de subtilité, comme en intro de As It Needs To Be… ou surtout de Perception/Prescription).

Sans rien révolutionner, Keeper livre une démo à l’aura nauséabonde bercée dans sa lente agonie. Du sludge doom de haute volée composé à toute vitesse, on peut se dire alors: qu’est-ce que ça va être quand les mecs auront pris leur temps ! L’album le plus lourd de l’été sans l’ombre d’un doute. Et encore un groupe à surveiller !

  1. Hours Pt.1
  2. As It Needs To Be…
  3. Perception/Prescription
  4. Admittance
  5. As It Needs To Be… Pt. 2 & 3

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *