Thou – Umbilical

Pas de commentaires      122
Style: sludgeAnnee de sortie: 2024Label: Sacred Bones Records

Toujours à part dans la scène sludge, Thou a quelque peu ralenti son rythme de production (on se rappelle de 2018 où le groupe avait sorti pas moins de quatre albums en seulement quelques mois !) mais a encore fait pas mal de collaborations (notamment avec Emma Ruth Rundle et Mizmor) ainsi que des reprises de Nirvana (Blessing Of The Highest Order – 2020), une compilation (Hightower – 2021) et une B.O de jeu vidéo (NORCO – 2022). Umbilical fait donc enfin renaitre l’énorme processus créatif du groupe de Baton Rouge (Louisiane), de retour aux affaires avec dix nouvelles compos du côté de la crasse, de la lourdeur et de la douleur !

Exit (ou presque) les voix clean de Rhea Sylvia ou des collaborations avec Emma Ruth Rundle, Thou revient à ses premières amours, soit un sludge caustique et âcre, mais qui parvient malgré tout à demeurer accessible. Infusé de grunge, de punk et de nombreuses autres influences annexes, le son du groupe se maintient derrière les lignes vocales de Bryan Funck, donnant toujours toute la personnalité du groupe jusqu’à souvent même prendre les devants. En effet, la production l’a cette fois placé aux avant-postes, si bien qu’il vient à recouvrir parfois ses comparses.

Un choix de production discutable n’altérant en rien la puissance dévastatrice de Thou, ne se contentant pas d’un simple riff hypnotique qui boucle (même si des titres comme l’enlevé « Emotional Terrorist » ou le glacial « Siege Perilous » prennent un peu ce chemin), mais va parfois surprendre via des passages mélodiques (à mi-chemin de « House Of Ideas ») ou bien sur l’enchainement « The Promise »/ »Panic Stricken, I Flee », doublette laissant entrevoir encore plus leurs influences grunge, voire carrément… pop ?! (« The Promise » contenant même du chant féminin).

Du dégoût au désespoir le plus accablant (et avec quelques twists), Thou poursuit dans son déversement de riffs signatures, torturés tout en étant à la lisière du poisseux et de l’éthéré au service d’un album à classer parmi les essentiels de 2024.

  1. Narcissist’s Prayer
  2. Emotional Terrorist
  3. Lonely Vigil
  4. House Of Ideas
  5. I Feel Nothing When You Cry
  6. Unbidden Guest
  7. I Return as Chained and Bounded to You
  8. The Promise
  9. Panic Stricken, I Flee
  10. Siege Perilous

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *