Bearings – Nothing Here Is Permanent

Pas de commentaires      900
Style: pop punkAnnee de sortie: 2017Label: Pure Noise Records

Fondé en 2014 du côté d’Ottawa, Bearings avait déjà sorti deux EPs avant celui-ci. Arrivant sous leur nouvelle bannière Pure Noise Records, ce Nothing Here Is Permanent signe le retour du label aux fondements de la pop-punk suite à son incartade Terror. Bearings correspond tout à fait à ce qu’on attend du style: des mélodies plutôt acidulées sur fond d’énergie et d’émotions.

Les cinq titres de Nothing Here Is Permanent parviennent pourtant à sortir des clichés. Certes, ça respire l’insouciance de la jeunesse à plein nez, notamment grâce au timbre assez typique de son vocaliste. Mais c’est au niveau de la thématique des paroles que le jeune groupe apparaît plus mature que prévu. En effet, même en sonnant enjoué et positif, c’est le thème de la mort et du deuil sur fond de regrets et d’amertume. Sachant cela, les titres prennent une dimension plus mélancolique et émotionnelle qu’elle ne le paraissaient lors d’une première écoute à froid.

Bref, une qualité d’écriture qui s’affranchit des clichés « teuf chez la présidente du club-mode du lycée/amours déçues » inhérents au style. Style qui chez Bearings, bien que dans les clous, possède de nombreux moments accrocheurs (comme pendant le très bon single « North Hansen » qui traite de la fin de vie d’une personne atteinte d’un cancer et la difficile épreuve de leurs proches).

Beaucoup de qualités d’écriture et de composition chez Bearings sur ce nouvel EP, donnant un sérieux coup de balai sur les stéréotypes pop-punk. Du potentiel pour devenir gros. A vérifier dans une prochaine sortie…

  1. Petrichor
  2. Spent
  3. Letters Home
  4. North Hansen
  5. Makeshift

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *