Fluisteraars/Turia – De Oord

Pas de commentaires      583
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2018Label: Eisenwald/Haeresis Noviomagi

Voici un split contenant deux des formations bataves les plus excitantes du moment en matière de black metal. Si Fluisteraars a déjà commencé à faire son trou grâce à l’excellent album Luwte (2015), Turia est un trio un peu moins exposé même s’il compte déjà deux albums à son actif. Les deux groupes compatriotes se sont donc réunis le temps d’un split album à la thématique tournant autour de l’histoire et de la nature du Gelderland, leur province des Pays-Bas, notamment à propos des fleuves qui s’y rencontrent (De Oord signifiant « confluence »): le Rhin et le Waal.

Fluisteraars débute ce split sous la pluie avec « Oeverloos », soit un impressionnant quart d’heure où aucune seconde n’apparaît superflue. Du riff principal à cette voix puissante, l’intensité est telle qu’on ne voit plus le temps défiler. Si l’on nage dans un premier temps dans une atmosphère assez raw, des mélodies s’élèvent tandis que l’intensité ne faiblit pas. Et si l’on en a l’impression lors de la petite accalmie en arpèges, c’est pour mieux redémarrer, pouvoir épique décuplé avant une élévation finale avec intervention de chœurs féminins et instruments acoustiques. Bref, un titre superbe, passionnant et maîtrisé de bout en bout.

Avec Turia, on retourne d’abord sous le déluge avant que le groupe ne balance un riff froid et menaçant tournant en boucle. Apparaissant comme plus répétitives et primitives que son prédécesseur, les quasi dix-huit minutes de « Aan Den Golven Der Aarde Geofferd » sont comme la réponse nihiliste au final presque angélique de chez Fluisteraars. Mais leurs collègues savent aussi s’y prendre question transitions, contrastant leurs assauts aussi complexes que furieux à voix perçante par quelques accalmies dont une ultime inattendue avec apparition d’un piano pour un final plus émotionnel donnant en fin de compte un visage plus humain à Turia…

Un split-concept album somptueux de deux formations hollandaises qui méritent qu’on s’attardent sur elles. A noter que Turia accompagnera bientôt les français de Sordide sur leur tournée européenne (avec pas mal de dates en France), ne les loupez pas s’ils passent près de chez vous ! En espérant que Fluisteraars en fasse de même bientôt…

  1. Oeverloos
  2. Aan Den Golven Der Aarde Geofferd

Bandcamp

beunz
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *