Baume – L’Odeur de la Lumière

Pas de commentaires      2 214
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2019Label: Autoproduction

En attendant de s’attarder sur Un Calme Entre les Tempêtes qui a vu le jour il y a quelques semaines, intéressons-nous à L’Odeur de la Lumière, second album de Baume étant sorti fin 2019. Le duo composé de la prolifique tête pensante de Cepheide Gaétan Juif (qui s’est aussi signalé l’an dernier avec un excellent split en compagnie de Time Lurker) et son fidèle bassiste Hugo Beauzée-Luyssen (qui l’accompagne aussi dans Basilique, autre projet du gaillard). L’Odeur de la Lumière prend la suite du précédent EP (Les Années Décapitées – 2018), soit un black metal infusé de shoegaze.

« Ainsi grossit le Ciel » donne le ton, d’abord dans une noirceur totale puis nous entraînant directement vers les cieux grâce à du trémolo diffus s’incrustant dans ce voile duquel s’extraient les vocaux criés presque fantomatiques. Le pouvoir épique de ce titre d’ouverture, pourtant fort émotionnellement, en fait une remarquable entrée en matière. La suite de ce nouvel album est du même acabit, distillant une atmosphère aussi tragique que lumineuse. Une impression sûrement due à l’inclusion de synthés atmosphériques, discrets mais contribuant à l’installation de ce climat vaporeux plus céleste qu’obscur.

Comme sur Les Années Décapitées, une voix féminine vient parfois prendre les devants. Celle-ci vient déclamer un texte poétique en français (sur « Du Sang sur les Mains » par exemple), très audible malgré la virulence du groupe derrière elle, ses interventions donnent un aspect aussi angélique que déprimant au vu de ce qu’elle raconte.

L’Odeur de la Lumière est une réelle confirmation pour Baume, asseyant sa personnalité claire/obscure grâce à une gestion parfaite de cette ambiance glaciale et inquiétante. Une superbe seconde livraison, en attendant une troisième toute aussi bonne ? Réponse très bientôt !

  1. I. Ainsi grossit le Ciel
  2. II. L’Air Rouge
  3. III. Du Sang sur les Mains
  4. IV. L’Odeur de la Lumière
  5. V. Les Saints des Derniers Jours

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *