Eternal Majesty – Black Metal Excommunication

Pas de commentaires      266
Style: black metalAnnee de sortie: 2020Label: Those Opposed Records

Groupe fondateur du black metal « à la française » fondé en 1995, Eternal Majesty sort de son sommeil entamé suite à son précédent album (Wounds Of Hatred And Slavery – 2006). Presque quinze ans de silence enfin brisés par cette nouvelle offrande: Black Metal Excommunication, au titre semblant vouloir affirmer leur statut à part dans la scène, rejetant toutes les normes et conventions du genre.

Pourtant le groupe parisien s’inscrit dans une optique très 90’s du genre, essentiellement basée sur des mid-tempos au pouvoir épique intact, renforcé de quelques claviers à l’ancienne. Ces six titres (dont un interlude « L’aube sanglante » et une outro « L’appel de Neptune ») sont orientés vers du black metal pur et accrocheur grâce à un sens du riff en trémolo demeurant toujours aussi glacial depuis l’absence du groupe (« Excommunication », exprimant une certaine mélancolie).

Les atmosphères sont très prenantes, notamment sur « Les Damnés » où elles se montrent même poignantes (avec du violon en arrière-plan), contrastant parfaitement le grain quasi punk des guitares. Quel que soit l’angle d’attaque du quartet francilien, la tristesse figure en très bonne place, comme sur « Aux Portes du Temple Noir », titre plus lent où frustration et désespoir se font entendre sur fond de riffs lancinants.

En dépit de sa courte durée (à peine une demi-heure), ce retour d’Eternal Majesty se révèle plutôt convaincant, conservant son pouvoir épique et son aura glaciale. On espère juste désormais ne pas avoir à attendre autant d’années avant une suite un peu plus conséquente.

  1. L’appel de Neptune/Eternelle Majesté
  2. Excommunication
  3. Les Damnés
  4. L’aube sanglante
  5. Aux Portes du Temple Noir
  6. L’appel de Neptune (Part.II)

beunz
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *