Perilaxe Occlusion – Raytraces Of Death

Pas de commentaires      156
Style: death metal geekAnnee de sortie: 2021Label: Debemur Morti Productions

Souvent le death metal, c’est binaire. Tu as les traditionnelles histoires de démons et autres monstres, les comptes-rendus médicaux blindés d’hémoglobine, les récits historiques ou encore les porteurs de messages conscients. Puis tu as les geeks comme Perilaxe Occlusion. Un petit tour sur Metallum te montre combien ce jeune duo de l’Ontario (formé l’an dernier) a un concept un peu perché. Perilaxe Occlusion possède des lyrics concernant la modélisation 3D, le rendu technique, les ordinateurs et… la mort (ouf !). D’ailleurs, rien que le nom du groupe provient d’une technique de modélisation 3D, alors de là à imaginer deux jeunes binoclards boutonneux parler de leur passion commune dans les lyrics de leur groupe de death, il n’y a qu’un pas (et un cliché).

Sitôt l’écoute de Raytraces Of Death lancée, fini de rire ! Le death metal des deux gaillards (nommés XE et XT) se montre d’une énorme densité voire carrément destructeur quand il ralentit de tout son poids (ça lui arrive assez souvent, notamment sur l’intro de la fabuleuse conclusion « Geometric Dismemberment ») tandis que les vocaux (d’on ne sait qui) apparaissent tels ceux d’un ours geek énervé d’avoir été sorti de sa chambre-caverne en pleine consultation de ses e-miels (désolé). On touche ici au doom, voire au sludge (les fameuses parties ralenties notamment sur la magnifique conclusion de « Geometric Dismemberment ») mais aussi à cette jeune génération de groupes reprenant l’old school suédo-ricain à sa sauce (Tomb Mold, Undeath pour ne citer qu’eux), et tout ça en prenant des libertés au détour de nombreuses surprises. Une en particulier: l’excellent break au violoncelle en plein milieu de « Incalculable Thresholds », sa montée en puissance avant de redémarrer avec fracas, un délice !

Bref, pour seulement sa seconde démo (après Exponential Decay, sortie en 2020), Perilaxe Occlusion donne un sacré coup de frais au genre, alliant gros groove et technique, férocité morbide constante et ambiance singulière dans un même écrin. De futurs grands ?

  1. Fracturing The Voronoi
  2. Incalculable Thresholds
  3. Geometric Dismemberment

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.