Riverhead – Cancer

Pas de commentaires      319
Style: post-hardcore/punk hardcoreAnnee de sortie: 2023Label: Sounds Of SubterraniaProducteur: Jacob Bredahl, Tue Madsen, Tommy Hansen

Riverhead est un groupe danois au line-up parlant forcément à l’amateur de metal au sens large du terme puisque l’on y trouve des membres d’As We Fight, Halshug et, depuis 2021, du chanteur/producteur Jacob Bredahl (Hatesphere). Une arrivée dans le groupe qui va pourtant prendre une tournure dramatique quand il apprendra qu’il est atteint d’un cancer, d’où le nom de ce premier album. Forcément ce dernier possèdera bien des références à cette maladie et arrive comme un véritable exutoire pour lui.

Riverhead joue une sorte de mix de hardcore mélodique, de screamo et de post-hardcore à l’ancienne avec notamment d’agréables réminiscences de groupes comme JR Ewing ou Refused. Soit un cocktail énergique et rageur qui prend forme sous l’impulsion de son vocaliste au timbre éraillé donnant une touche particulièrement rock’n’roll à l’intégralité de cet album (« Time » qui titille musicalement parlant Touché Amoré ou encore « The Rusty Sound Of Love That Dies »). Une optique tous nerfs dehors qui correspond aussi parfaitement à des titres comme l’émotionnel « Broken Boys » ou le punky « Torches » (et ses très bons backing), mais Riverhead sait aussi sortir de sa zone de confort.

En effet, avec des titres n’hésitant pas à calmer leurs nerfs comme la ballade « Numb To The World », « 0806 » qui nous sort même la guitare acoustique ou encore l’interlude tristounette « Erupt » qui sert d’intro à l’excellente conclusion screamo « Karma » (qui va elle du côté de Suis La Lune), les danois parviennent à se diversifier tout en parvenant à rester cohérent dans leur revisite moderne du post-hardcore. En espérant que son vocaliste se sorte de la maladie, Cancer lui fait face de manière aussi intense que poignante.

  1. Time
  2. Broken Boy
  3. Love Cuts
  4. Numb To The World
  5. Torches
  6. The Rusty Sound Of Love That Dies
  7. Survive
  8. 0806
  9. Erupt
  10. Karma
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *