Portrayal Of Guilt – We Are Always Alone

1 Commentaire      160
Style: blackened screamo/sludgeAnnee de sortie: 2021Label: Closed Casket ActivitiesProducteur: Phillip Odom

We Are Always Alone, en voilà un titre qui prend tout son sens en ces temps tourmentés. 2020 aura été une année psychologiquement très compliquée pour bon nombre d’entre nous, entre l’actualité (politique essentiellement et autre) provoquant jour après jour de plus en plus de dégoût et cette situation sanitaire n’en finissant plus, faisant souffrir de nombreuses personnes du fait de l’isolement qu’elle impose. Portrayal Of Guilt prend donc à bras le corps toutes ces infos aussi horripilantes qu’angoissantes, s’en imprègne pour régurgiter toute cette négativité dans un hardcore/metal vindicatif et libérateur.

Car on le connaît déjà bien ce trio texan, déjà auteur de nombreux EP, splits et du fabuleux Let Pain Be Your Guide (2018). Incluant encore plus de black metal qu’à l’accoutumée dans leur son, le groupe d’Austin ne lésine pas sur la brutalité, explorant directement dans « The Second Coming » cet aspect écorché et désespéré toujours dans l’esprit de Pg.99 (on retrouve d’ailleurs la participation de Chris Taylor, chanteur dudit groupe en feat). Une furie qui contraste toujours avec des mélodies plutôt évidentes émanant de chaque titre, exprimant colère et désespoir à la fois, avec encore une fois d’agréables réminiscences de Majority Rule (dont on retrouve par ailleurs le chanteur en feat sur « Garden Of Despair »), notamment sur « It’s Already Over ».

Portrayal Of Guilt matérialise sa haine noire en allant très franchement du côté du black metal comme sur « A Tempting Pain » mais maintient son côté émotionnel malgré tout, comme pendant « My Immolation » et son surprenant chant clair (mais pas le moins du monde hors sujet). Le climat délétère de l’album se diffuse sans difficulté chez l’auditeur quel que soit son angle d’attaque, du sludge dérangé lancinant « Masochistic Oath » ou accompagné d’une aura plus désespérée sur le morceau-titre.

Le désespoir qui semble être le mot-clé sur ce We Are Always Alone, partageant la douleur sous toute ses formes: physique suite à quelques phases de tabassage à celle plus retenue du mal psychologique, ces frustrations, ces tourments intérieurs nous rongeant inlassablement. Une masterclass de violence cathartique qui certes, ne surprendra pas vraiment les amateurs, mais totalement nécessaire à cette époque au futur incertain.

  1. The Second Coming
  2. Anesthetized
  3. A Tempting Pain
  4. It’s Already Over
  5. Masochistic Oath
  6. They Want Us All To Suffer
  7. Garden Of Despair
  8. My Immolation
  9. We Are Always Alone

beunz
Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. krakoukass krakoukass says:

    Mega claque aussi de mon côté, énorme coup de cœur. Album de l’année pour le moment, et il sera difficile à détrôner… Fascinant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *