Ensiferum – Ensiferum

1 Commentaire      1 125
Style: Heavy/Black FolkAnnee de sortie: 2001Label: Spinefarm

Pas la peine de faire durer le suspens plus longtemps je serais tout à fait incapable de dire du mal de cet album tant c’est une merveille. Mon seul but sera par conséquent de vous faire découvrir ce bijou trop méconnu et de vous donner envie de vous y plonger.

Une sympathique intro à la guitare acoustique nous fait pénétrer dans ce disque et au bout de 1 min 50 un roulement de batterie arrive et nous voila plongés directement dans « hero in a dream » le premier morceau.
Première chose qui saute aux yeux (ou plutôt aux oreilles), la production, excellente pour un premier album, bien que manquant légèrement de profondeur mais rien de bien dramatique. Les guitares sonnent très heavy métal avec des riffs typiques et une mélodie accrocheuse. Lorsque le braillard de service entre en scène l’analogie avec Children Of Bodom semble inévitable (ceci dit le timbre du sieur Lahio est bien moins puissant que celui-ci) et pourtant, on est pas au bout de nos surprises. Le groupe passe avec aisance d’une partie rythmique accrocheuse à des parties mélodiques, conquérantes et magnifiquement bien servi par des chœurs irréprochables. Le refrain du morceau se révèle être excessivement accrocheur, très rythmique, presque dansant. Déjà il y a de quoi être convaincu…..on vient de finir seulement le 1er morceau.

Faire un descriptif détaillé de chaque morceau serait une hérésie et gâcherais le plaisir que l’on a à découvrir chaque morceau tant leur construction est proche de la perfection. Passant du heavy/Black à des passages acoustiques presque folk à la guitare sèche avec une aisance surprenante on ne se lasse jamais tout au long des 12 titres et l’heure que dure cet album.
La voix de Jari Mäenpää étant de plus parfaitement modulable il passe d’un registre clair presque heavy (néanmoins légèrement plus rauque) à des grognements death/black des plus percutants.
Le guitariste est tout simplement exceptionnel tant ses riffs et ses mélodies sont brillantes. Servi par un son impeccable, il alterne passages ultra rapides (« hero in a dream », « abandonned ») et passages mélodiques (« little dreamer », « old man ») allant même jusqu’à nous gratifier de passages acoustiques, toujours parfaitement maîtrisés.

Je me souviens d’un prof de philo qui disait « le véritable talent de l’artiste c’est de faire croire que ce qu’il fait est évident et qu’il n’y a aucun travail derrière ». A l’écoute de cet album on a en effet l’impression que tout coule de source, que tout s’enchaîne à la perfection ,à tel point qu’on en vient à se demander comment personne n’avait encore jamais pensé à utiliser des structures semblables. C’est là la grande force d’Ensiferum qui réussit l’exploit de faire de chaque morceau un véritable hymne avec des mélodies simples mais terriblement accrocheuses. On se surprend à chantonner les airs des chansons quelques heures après avoir fini la galette (le refrain en chœur d’« eternal wait » est le genre de passage que l’on peine à oublier rapidement).

Quand on est face à un album de ce type on se dit que SpineFarm n’a pas fait son boulot au niveau de la distribution d’une part et de la promotion dans les différents media d’autre part. Je n’ai en effet jamais vu à ce jour cet album d’Ensiferum en magasins (même spécialisés) alors que d’autres groupes du même label (Finntroll par exemple) sont largement distribués.

Je ne saurais donc trop vous conseiller de jeter au moins une oreille sur cet album, vous serez rapidement convaincus. Accessible par un plus grand nombre (du fan de heavy au fan de black) il devient rapidement un disque de chevet… Un monument.

  1. intro
  2. hero in a dream
  3. token of time
  4. guardians of fate
  5. old man
  6. little dreamer
  7. abandonned
  8. windrider
  9. treacherous gods
  10. eternal wait
  11. battle song
  12. goblins’ dance
Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. RPGsquare says:

    Je crois qu’il n’y a rien à ajouter, si ce n’est que cet album est une merveille. CHez moi, c’est presque un hymne et nous sommes 3 à nous l’écouter régulièrement depuis 2 ans ! Enfin celà est aussi alterné avec le second album et dès que j’aurais réussi à me procurer (les sous?) le 3ème album je sens que celui là aussi tournera en boucle dans mon lecteur !
    A posséder absolument !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *