Seemless – Seemless

4 Commentaires      1 318
Style: heavy rockAnnee de sortie: 2004Label: Losing Face Records

Avec un tel line-up, Seemless ne pouvait que porter de grand espoirs. Comprenant d’anciens membres d’Overcast, Killswitch Engage, Shadows Fall et Medium, et en particulier le talentueux Jesse David Leach, ancien chanteur de Killswitch Engage, ce groupe récemment formé surprend là où l’on ne l’attendait pas.

La musique de Seemless n’a en fait rien à voir avec le hardcore ou le metalcore, elle s’aventure plus dans un heavy rock entre Soundgarden et Black Sabbath avec une influence stoner à la Kyuss, donc rien de réellement moderne mais c’est très bien fait, avec une bonne dose d’aggressivité en plus. Seemless balance un gros son bien chaloupé qui incite à l’headbanging, les riffs monolithiques se succèdent, renouvelant avec imagination les influences 70s apparentes du groupe en leur insufflant de la puissance supplémentaire.

Les morceaux se séparent entre quelques uns plus calmes et athmosphériques (« Endless », « All is not lost »), d’autres plus speedés (« The Crisis », « Lay my burden down », « In this life »), mais la majorité reste dans une veine mid-tempo assez rock n’roll mais avec un apport du métal contemporain.

La voix de Jesse David est à l’inverse de Killswitch Engage, majoritairement chantée, elle ne part que rarement en cris. J’aime beaucoup les voix chantées de Alive or Just Breathing, le dernier opus de KsE avec Jesse, et il utilise ce genre de voix à plein temps pour Seemless. Les rares cris par contre sont du plus bel effet, ils rajoutent un peu de piquant dans un chant parfois un peu trop lisse.

En définitive, Seemless apporte un brin de fraicheur dans cette année 2004 avec un album en dehors de toutes modes actuelles, ils prouvent qu’ils peuvent clairement occuper la place laissée vacante par Soundgarden et les Stone Temple Pilots.

  1. intro
  2. something’s got to give
  3. the wanderer
  4. soft spoken sanity
  5. endless
  6. haze
  7. the crisis
  8. lay my burden down
  9. war/peace
  10. in my time of need
  11. all is not lost
  12. in this life
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 510 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. kollapse says:

    seemless nous signe la un excellent premier essai avec cet excellent ex-KsE de Jesse Leach.Je situerai le groupe aux cotés de groupes comme soundgarden(l’influ la + captante je trouve), Black Sabbath ou encore kyuss.Les titres se suivent, aucune baisse de régime n’est à signaler, bref une vraie p’tite bombe ce skeud!–)17/20

  2. Shadow says:

    Waw!LA claque du moment!! Que tres peu d’écoute pour l’instant, mais ca va durer longtemps!!
    Une sacré découverte.

  3. shaq says:

    Rien que pour la présence de Jesse Leach que je trouve incoryable sur « Alive or just breathing », je jetterai une oreille sur cet alboum.

  4. Zepekegno says:

    Excellente surprise cet album! Raaah le groove félin de War/Peace….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *