Funeral For A Friend – Casually Dressed and Deep in Conversation

2 Commentaires      1 084
Style: emocoreAnnee de sortie: 2003Label: Warner

Chroniquer le premier album de mes gallois préférés revêt pour moi une importance particulière. Tout d’abord , j’avoue que les deux premiers EP de Funeral For A Friend (surtout le magnifique « Between Order and Models ») constituent pour moi la quintessence du style emocore : vocaux hurlés déchirants où le batteur Ryan Richards donne l’impression de fondre en larmes, mélodies magnifiques où transparaît une fraîcheur devenue rare (celles de « Juno », hymne de la nouvelle génération d’emokids), riffs rageurs laissant transparaître l’influence du Heavy Metal à la Metallica/Iron Maiden (« The Art Of American Football »)…Difficile de ne pas succomber au charme.

Ce premier album, pourtant, bien que bon, n’a à mon sens pas encore révélé le véritable potentiel du groupe. En effet, la signature chez Warner, bien qu’ayant contribué à révéler le groupe sur une scène plus large, a probablement nuit à la fraîcheur et à l’authenticité des compositions en les rendant plus accessibles. Certes, « Casually Dressed and Deep in Conversation » peut se targuer de disposer d’une production de qualité (Colin Richardson ayant assuré le mixage), et la puissance du son s’en ressent. Cependant, la voix de Matt Davies a selon moi perdu de son intensité (C’est flagrant sur certains nouveaux titres réenregistrés comme « Juneau » ou « Red Is The New Black »), et l’abandon presque intégral des vocaux hurlés sur le disque peut paraître regrettable tant ils contribuaient à l’intensité de la musique de nos gallois. Pas de regrets en tout cas pour le groupe, qui assure que la direction prise, moins Hardcore, les satisfaisait pleinement. Des titres comme « Rookie Of The Year », où envolées lyriques et mélodies cristallines saisissent littéralement l’auditeur, « Bullet Theory » , aux lyrics fouillées et aux riffs percutants ou encore la très jolie ballade acoustique « Your Revolution is a Joke » démontrent les facilités de composition dont disposent les gallois….Et que dire de la magnifique « Escape Artists Never Die », véritable ode emopunk à la structure originale et au break si intense, si ce n’est qu’elle place nos gallois dans l’élite de la nouvelle scène emo ? Précisons également que l’ensemble des clips accompagnant ces titres se révèlent à chaque fois bourrés de charme, puisqu’ils jouent sur des thèmes complexes qui suscitent la plupart du temps de nombreuses interrogations chez les fans.

Pourtant, comme je l’ai déjà précisé, je ne suis pas totalement satisfait de la performance du groupe. Certains titres frôlent la niaiserie (« Bend Your Arms To Look Like Wings », titre laissant une impression mitigée ou encore « Storytelling ») alors que d’autres m’ont franchement laissé de marbre (« Waking Up » ou encore « Novella »).Bien qu’appréciables, ils ne sont pas dignes de la qualité des autres compositions et encore moins du talent de Funeral For A Friend, ne comportant ni mélodie inoubliable ni surprise particulière… Grincements de dents chez les fans de la première heure, forcément exigeants après les deux excellents premiers EP. Ainsi, si ce « Casually Dressed and Deep in Conversation » m’a convaincu dans son ensemble, il constitue pour moi une semi-déception dans la mesure où les gallois sont capables de bien mieux…Cela dit, ils sont encore jeunes, et gageons que le meilleur reste à venir…

  1. rookie of the year
  2. bullet theory
  3. juneau
  4. bend your arms to look like wings
  5. escape artists never die
  6. storytelling
  7. moments forever faded
  8. she drove me to daytime tv
  9. red is the new black
  10. your revolution is a joke
  11. waking up (inside my own paralysis)
  12. novella
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    J’aime.

  2. wakos says:

    ça va, ça va imhotep …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *