Forward Now – Smileremover

Pas de commentaires      1 200
Style: grind / metal expérimentalAnnee de sortie: 2007Label: Yawn Factory

Smileremover est le seul disque que Forward now aura produit durant son existence. Comparable aujourd’hui à Genghis Tron, ils n’avaient pas de voisins aussi proches quand le groupe sorti cet album en 1995. Beaucoup plus rugueux que les débuts bariolés de Genghis Tron, Smileremover est le pur produit de la ville d’origine de ce duo, Rochester, d’où sont originaires Sulaco et Lethargy. Aventureux, extrême et prêt à suivre tout les chemins quitte à prendre des déviations inattendues. La boite à rythme, les samples, les cris rauques et les quelque lignes mélodiques, les riffs rapide ou lent, les blast et le décors urbain. Forward Now a tout du groupe qui aurait pu devenir une référence à coté de Agoraphobic Nosebleed si leur musique avait été plus diffusée et si plus de fans avaient eu l’ouverture d’esprit pour accepter autant de variations en huit titres que … sur un disque de Genghis Tron. Il ne faut par-contre pas voir dans ma comparaison entre ces deux groupes que presque dix ans séparent une tentative de rendre un projet moins original que l’autre. Bien que l’un peut être comparé à l’autre, les deux n’ont juste en commun qu’une utilisation de la boite à rythme et une diversité dans la structuration et les influences. Passé cela, chacun des deux occupe un univers propre et unique. Si Genghis Tron est l’équivalent d’un voyage dans un grand huit, Forward Now est un parcours dans une ville désolée et grisâtre. C’est pour toutes ces raisons que j’encourage tous les fans de metal expérimental et original à se tourner vers ce petit bout d’histoire perdue pour célébrer cette réédition.

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *