Bilan 2011 Darkantisthene

1 Commentaire      1 884
Annee de sortie: 2010

2012, heure du bilan. Mais heure des propositions aussi, car on ne peut pas baser son programme sur la seule critique d’un bilan.

Mes propositions sont simples, mes chers compatriotes, et vous les trouverez en détail sur electionquonestdanslamerdeavec.fr.

En attendant, je vais quand même vous dire ce que je pense de 2011 parce que vous attendez de ce site de recevoir la lumière dans laquelle vous pourrez baigner vos oreilles.

Mon choix n’a pas été très compliqué, c’est l’une des années où j’ai le moins écouté de musique. Et le peu que j’ai écouté n’avait pas beaucoup de rapport avec le metal. Pour autant, certains albums ont trouvé le chemin qui menait directement aux entrailles :

Electric Mary – III : Très bon successeur à Down to the bone qui avait révélé le hard rock Zeppelinien fort couillu de ces Australiens en 2008, III n’est certes pas une bombe atomique mais offre de quoi passer un sacré bon moment. http://www.youtube.com/watch?v=akF2b9RQN3w&feature=related

Supagroup – Hail ! hail ! : Sachez passer outre « l’esthétique » du groupe, sortez la golf 2 cabriolet du garage et allez prendre en autostop les morues du coin pour les amener boire une pina colada en bord de mer avec en fond sonore ce hard rock vivifiant. http://www.youtube.com/watch?v=8rwAx0v_MqU

Novembers Doom – Aphotic : Les Death Doomeux renouent avec l’inspiration qui m’avait fait rallier leur cause magnifiquement défendue sur A pale haunt departure. Puissamment beau (voir chronique). http://www.youtube.com/watch?v=p2mCBFBJYIU&feature=fvst

Seasick Steve – You can’t teach an old dog new tricks : 2011 ou l’année du blues pour moi ; si 2012 doit être pour vous la découverte de cette musique, vous serez gentils de faire ça bien en compagnie de Seasick Steve. http://www.youtube.com/watch?v=5661DlLWV80

A Hill To Die Upon – Omens : La vie est une lutte, une lutte ça se prépare, les Américains d’A hill to die upon sont les coachs rêvés si vous voulez vous lancer dans le combat à corps perdu.

Benighted – Asylum cave : Après le tonitruant IdentisiskIcon ne m’avait pas transcendé ; la cuvée 2011 du meilleur groupe de death français m’a comblé de bonheur putride ; je ne pensais pas qu’ils pourraient, après autant d’année de bons et loyaux services, proposer une telle bombe. Si avec  ça, vous ne consommez pas français, ça relève de l’auto dénigrement systématique. http://www.youtube.com/watch?v=7HNb9HiXPGw&feature=related

Craft – Void : Elus VRP de l’année chez Haine malsaine and co, les Suédois de Craft ont gravi une marche supplémentaire vers mon panthéon des groupes black metal (voir chronique)http://www.youtube.com/watch?v=AfKsP4hp13I

Le bonus cadeau pas cher et gratuit :

Infestus – Exist (black metal)

http://www.youtube.com/watch?v=u09kyvxcsHM

Evadne – The shortest way (doom death Swallow the sunien)

http://www.youtube.com/watch?v=GxdcNvn5Fo8

et Ghost Brigade (doom dark mélodique) (voir chronique)

http://www.youtube.com/watch?v=4KGH8-_EgAo&feature=fvstmériteront peut-être, après encore un peu de recul, de figurer dans la liste tant enviée.

Pour ceux qui aiment de temps en temps s’écouter du bon blues Buddy Guyien et qui en ont marre de voir la tronche de Joe Bonamassa, je recommande l’excellent album (How I go) d’un autre petit prodige : Kenny Wayne Shepherdhttp://www.youtube.com/watch?v=8NU4EK8LxnE&feature=fvsr.

Mais mon album de 2011 n’est pas sorti en 2011 : Buckethead – Population override : j’ai réellement découvert ce phénomène cette année, passant outre l’image de frappadingue autiste parti un temps affronter les masses venues se faire percer les oreilles par Axl Rose et je suis tombé sur ce véritable chef d’œuvre de la guitare instrumentale ; attention, on n’a pas du tout affaire à un album metal ou complètement barré, on est plutôt sur du jaz funk rock Jeff Beckien en moins torturé ou alambiqué, un toucher intense et subtil au service de compositions étincelantes. Un album incontournable pour tous ceux qui savent qu’écouter de la musique est une activité en soi. Si vous ne trouvez pas l’extrait sublimissime, vous serez gentils de ne pas m’adresser la parole la prochaine fois qu’on se croise : http://www.youtube.com/watch?v=hyYUGgX6JvU&feature=related

Les déceptions :

Anthrax (bon là je dois avouer que je fais ma tête de cochon, je n’avais pas envie de retrouver le Anthrax de Belladonna, tellement celui de Bush me comble) ;

The Answer : je redoutais un peu le fameux cap du 3ème album, pour moi ils n’ont pas relevé le défi avec suffisamment de brio.

Metallica et Lou Reed : mouais bon là ça n’est pas vraiment une déception, j’attendais de la merde, on a eu de la sous-merde inqualifiable, e je commence à réellement trouver indécent le fait d’être contre l’euthanasie.

Steven Wilson : ni son album solo, ni sa collaboration avec Aviv Geffen ne m’ont convaincu ; un peu à l’image de Devin Townsend, je commence sérieusement à penser que plus rien de grand ne sortira du cœur de l’âme de Porcupine Tree.

Les attentes pour 2012 : Anathema, Empyrium, Lunar Aurora, Paradise Lost, Dawn (ahah!).

Chroniqueur

Darkantisthène

Il est né, il a chroniqué, il est mort, aurait pu dire Heidegger si... j'étais mort, si Heidegger était vivant et s'il s'était intéressé à ma prose autant qu'à celle d'Aristote. Et il n'aurait pas été à une connerie près le père Martin parce qu'avant de chroniquer, et après être né, figurez-vous que j'ai vécu ; et écouté de la musique.

darkantisthene a écrit 276 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. Angrom angrom says:

    Ben le Anthrax, quand même … Même si c’est avec Belladonna, il assure bien ce disque … Fight ’em till you can est un sacré tube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *