Mestis – Basal Ganglia

3 Commentaires      2 233
Style: Guitare metal/jazzAnnee de sortie: 2012Label: Sumerian RecordsProducteur: Autoproduction

Javier Reyes était jusqu’à maintenant le guitariste que Tobin Abasi avait choisi pour le seconder dans ce qui était au départ son projet solo, Animals As Leaders puis avec qui il a créé T.R.A.M. projet s’éloignant du metal progressif pour rejoindre le jazz. Mestis est le projet solo de Javier Reyes, et Basal Ganglia en est un premier aperçu, avec ses 5 titres et 15 minutes de sa musique.

Le format solo et instrumental tourne exclusivement autour de son jeu de guitare, particulier déjà parce qu’il utilise des guitares 8 cordes possédant une partie du spectre d’une basse, mais surtout par la teneur de son jeu, non conventionnel, virtuose en substance mais subtil et émotionnel avant tout. Pas de complexité artificielle, de volonté d’être technique pour le seul but de l’être, Javier Reyes ne conçoit pas son jeu comme une succession de solo mais juxtapose les mélodies de façon naturelle, quasi improvisée.

Secondé par le batteur de Animals As Leaders, Matt Garstka, les rythmiques programmées sont un autre élément surprenant de l’album, électroniques, audacieuses souvent, les légers bruitages électroniques et les touches de trombone apportent une touche d’exotisme supplémentaire. De part sa culture latine, j’aurais imaginé une plus grande influence de celle-ci, elle est palpable mais intégrée, le résultat est unique, finalement assez « metal » sur les 2 titres les plus longs, les excellents « Te Mato » et « Menta », les 3 autres étant de plus courtes pièces à la guitare claire en forme d’interludes.

Rien n’a été laissé au hasard et ces 15 minutes de toute beauté, largement du niveau de ses autres projets, et ont surtout au final un goût de trop peu. Reyes n’a plus qu’à composer un album entier de la trempe de « Te Mato » et « Menta ».

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 502 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. drommk says:

    Certains extraits (et notamment le débutTe Mato) me rapellent énormément Ephel Duath, Simplicité d’exécution mais virtuosité de la composition et du sens de la mélodie. Je trouve que Mestis, plus encore qu’AAL, réussit son coup en allant plus directement au but.

  2. jonben jonben says:

    Effectivement javais pas fait le rapprochement mais on peut clairement faire le lien avec Ephel Duath, même si Mestis n’est jamais aussi extrême.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *