Abscession – Rot Of Ages

Pas de commentaires      185
Style: death metal old school et mélodiqueAnnee de sortie: 2021Label: Transcending Obscurity Records

Quartet suédo-allemand formé il y a une douzaine d’années, Abscession officie dans un death metal old school mais tentant d’y apporter une dose de fraicheur. S’inspirant des scènes dites « classiques » des nationalités de leurs membres, le swedeath s’y montrant en pole position mais possédant des moments évoquant la scène death allemande, Rot Of Ages (leur second album après Grave Offerings, 2015) apparaît comme un modèle d’efficacité entre rugosité et mélodies.

Evoquant tour à tour At The Gates (« Rat King Crawl »), Bloodbath (« Rains Of Death ») ou encore les nombreux projets de Rogga Johansson (Paganizer en tête) tant au niveau de l’énergie qu’à celui de la virtuosité du guitariste dénommé Markus (l’allemand du groupe, non avare en soli très bien foutus), on ne s’ennuie pas une seconde ici et l’agressivité du growleur en chef s’allie idéalement avec les attaques de ses comparses, et parfois c’est carrément la guerre (« War Machine » le bien nommé, pendant lequel on a même droit à quelques sons d’artillerie).

En effet, si les amateurs de death suédois aussi gras que mélodique en auront là pour leur argent, Abscession se permet aussi quelques incartades plus inattendues au milieu de leurs assauts: par exemple ce surprenant passage piano/voix clean pendant le morceau-titre nous transportant soudain vers une ballade poignante, ou encore ce final planant et plus émotionnel de « When The Guillotine Falls » (rappelant ici Gojira). Enfin, l’album se termine aussi par une plage plus posée bien qu’inquiétante, « Eta Della Putrefazione » aux synthés plutôt sinistres (hommage au vieux cinéma d’horreur italien vu son titre).

En quarante minutes, Abscession parvient avec succès à alterner sauvagerie ravageuse et atmosphères envoûtantes, montrant combien tout en respectant le swedeath originel, il y appose une forte personnalité. Du très bon !

  1. Rat King Crawl
  2. Theater Of Pain
  3. Dead Man’s Hate
  4. Rains Of Death
  5. Rot Of Ages
  6. The Final Furnace
  7. When The Guillotine Falls
  8. War Machine
  9. Prometheus Unbound
  10. Eta Della Putrefazione

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.