Convocation – Ashes Coalesce

Pas de commentaires      667
Style: funeral doomAnnee de sortie: 2020Label: Everlasting Spew Records/Sentient Ruin Laboratories

Convocation est un duo finlandais composé de LL (Lauri Laaksonen, multi-instrumentiste chez Desolate Shrine) et de MN (Marko Neuman, voix de Dark Buddha Rising ou Waste Of Space Opera), soient deux gars plutôt expérimentés qui sur ce projet font cohabiter death et doom dans une atmosphère funéraire forcément lente et mystérieuse.

Après un premier essai sorti en 2018 (Scars Across), Ashes Coalesce nous plonge dans le même délire monstrueux où les vocaux et lourds riffs dominent les débats, mais où l’atmosphère gagne parfois en lisibilité et en mélancolie. Ainsi l’ouverture « Martyrise » surprend par sa densité tout au long de ses douze minutes, chaque séquence s’enchaînant idéalement entre moments opaques (avec des vocaux entre growls caverneux et cris inhumains) et zones lumineuses personnifiées par quelques voix féminines s’immisçant dans ce décor incroyablement saisissant malgré sa durée.

Et il en sera ainsi pour les trois autres titres-fleuves de cet album, Convocation étant parfaitement à l’aise pour fabriquer pour chacun d’entre eux ces petites modulations rythmiques (légères, on reste dans le funeral doom), ces trouvailles mélodiques illuminant la nuit (sur « The Absence Of Grief », un quasi quart d’heure de toute beauté), transformant la sinistrose ambiante entre quelque chose de plus poignant, un peu comme si Skepticism et Ahab s’étaient rencontrés au fond d’un gouffre.

Se fermant sur un instrumental de toute beauté (« Portal Closed », peut-être encore plus déprimant que lorsque le chant est présent), Ashes Coalesce agit comme une réflexion sur soi-même, nous incrustant dans une lente transe cosmique développant chez l’auditeur de nombreuses sensations paradoxales entre intenses déflagrations et paysages désolés et éthérés, un peu de lumière mais zéro espoir. Superbe !

  1. Martyrise
  2. The Absence Of Grief
  3. Misery Form
  4. Portal Closed

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *