Konvent – Puritan Masochism

Pas de commentaires      3 735
Style: death doom Annee de sortie: 2020Label: Napalm Records

La promo faite autour de Konvent avait un peu appuyé la chose mais en 2020, les groupes 100% féminins sont tout de même assez rares, surtout dans le monde du metal. Basé à Copenhage, Konvent débarque sans crier gare avec ce Puritan Masochism, premier album d’un death doom ultra pesant mais non dénué de dynamiques.

Ce qui interpelle instantanément, ce sont les cordes vocales de Rikke Emilie List. Elle donne vraiment l’impulsion à la musique de Konvent en passant de growls très gutturaux à quelques rugissements plus proches du black metal (« World Of Gone »), sa prestation est simplement bluffante. Ses comparses ne sont pas en reste, dégageant une rythmique souvent oppressante à base (la plupart du temps) d’un riff tournoyant et répété jusqu’à plus soif. Sur ce point, c’est un peu quitte ou double: soit l’hypnose fait effet, soit on s’ennuie ferme.

Mais ce sera tout de même la première sensation qui primera ici, le quartet parvenant à se jouer de la lenteur au profit d’un groove dévastateur comme sur « Bridge ». Aussi la conclusion « Ropes » en deux parties distinctes – la première assez mystérieuse avant de terminer beaucoup plus intensément dans la seconde – nous gratifiera d’une guitare un peu plus mélodique. Bref, quelques « sorties » permettant de mieux appréhender ce monolithe.

Car Puritan Masochism est assez délicat à encaisser dans son intégralité à cause de son extrême densité. Alors ne vous fiez pas à leurs jolis minois visibles sur les photos promos car c’est un véritable monstre que ces demoiselles ont engendré ici…

  1. Puritan Masochist
  2. The Eye
  3. Trust
  4. World Of Gone
  5. Bridge
  6. Waste
  7. Idle Hands
  8. Ropes pt I
  9. Ropes pt II

beunz
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *