Archvile King – À La Ruine

Pas de commentaires      189
Style: black/thrash metalAnnee de sortie: 2022Label: Les Acteurs de L'Ombre Productions

Projet solo d’un certain Baurus, Archvile King est né à Nantes en 2019 et se montre déjà très prolifique: un EP en 2020 (Vile), ce premier album et un split en compagnie de Simulacre (tous deux sortis récemment). Un important rythme de sortie allant de pair avec la musique qu’il produit, jouée essentiellement dans la frénésie.

Mélangeant black et thrash metal chanté quasi exclusivement en français (sauf le bonus track « Cheating The Hangman », titre le plus thrash de l’album), Archvile King délivre un premier album dominé par des déferlantes de cris (quasi punk et aux lyrics très audibles) mais contrastées par des mélodies s’y accolant naturellement. Les trémolos sont nombreux et les guitares n’hésitent pas à verser dans les mélodies (parfois acoustiques, comme sur l’excellent « Celui qui vouvoie le soleil ») donnant un feeling viking façon Bathory. Doté d’un sens de la narration singulier où l’on distingue une créativité débordante entre l’intro parlée (« Chroniques du royaume avili ») ou les paroles perceptibles sonnant tel un récit médiéval, ce premier long-format d’Archvile King parvient à créer un univers bien glacial (avec quelques riffs pouvant parfois rappeler Mayhem) contrasté de surprenants breaks mélodiques (« Vêpre ! ») et par ce surpuissant souffle épique (« L’Artisan »), permettant une immersion plus facile dans À La Ruine.

Un premier album qui allie des sentiments ambivalents, entre sauvagerie primitive et émotions sous-jacentes, démontrant qu’il y a un cœur qui bat sous l’armure de chevalier.

  1. Chroniques du royaume avili
  2. Mangez vos morts
  3. Celui qui vouvoie le soleil
  4. Atroce
  5. Dans la forteresse du Roi des Vers
  6. À La Ruine
  7. Vêpre !
  8. L’Artisan
  9. Cheating the hangman

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *