Vatican – Ultra

Pas de commentaires      111
Style: metalcore sci-fi/brutalAnnee de sortie: 2022Label: UNFD

Un an après le très court apéro Become A New God, Vatican revient avec un plat de résistance très bien garni (quatorze titres !), l’occasion pour voir si les nouvelles ambitions des gars de Savannah (Géorgie) sont aussi percutantes que sur leurs deux titres de 2021. Et c’est le cas.

Que ce soit dans leur concept ou dans leur ligne musicale, on retrouve là tout ce qui habillait leur EP. Joliment illustrée par la cover, Ultra possède des lyrics traitant essentiellement de technologie et de son omniprésence dans notre société actuelle, de virtualité et de jeux vidéo (le clip de « Reverence » met dans l’ambiance), tout en connectant le tout à des problèmes personnels dans lesquels chacun peut se reconnaître.

Et Vatican poursuit dans un hardcore metal bien maousse et frontal pour mettre en musique ces thèmes. Ainsi de nombreux passages se montrent dans la continuité de l’EP: lourdeur et agressivité allant de pair dans un cocktail survitaminé d’aboiements enragés et de moshparts dévastatrices (« [ULTRAGOLD] », « Uncreated Waste »), avec même quelques sweeps mathcore comme sur l’énorme « Mirror Dream ». Captant souvent l’aspect sci-fi via quelques samples electro/indus futuristes nous emmenant dans un vaisseau spatial plein de loupiotes de couleur clignotantes, le groupe assimile ça à son gros metalcore sans accroc (« Decemeta », « N.U.M.B. (Neutralize Under Maternal Bond) »), aussi efficace que dévastateur.

A de rares moments, Vatican propose des accalmies poussant un peu plus les mélodies: sur le refrain de « Reference », « Where Heavens Collide », « By Your Love » ou encore sur la surprenante conclusion « Did You Ever Notice I Was Gone_ » (où l’intro est assurée par une voix féminine). Des titres qui viennent mettre un peu de sensibilité à ces blocs ultra violents, où l’on peut trouver des réminiscences d’Underoath et même de l’electro pop (en ce qui concerne la conclusion), rares incartades « faciles » qui dérangeront sûrement les fans de leur « son signature » (majoritaire sur l’album) mais qui fonctionnent pas si mal comme respiration entre deux assauts furieux.

Ultra se révèle au final comme une très solide extension de Become A New God. Rentre-dedans et baigné d’une atmosphère synthétique plutôt pesante, cet album, malgré ses quelques passages mélodiques, se révèle un gros défouloir à la réjouissante agression.

  1. Slipstream Annihilation
  2. I Am Above
  3. Reference
  4. Where Heavens Collide
  5. [ULTRAGOLD]
  6. don_t speak
  7. Decemeta
  8. Uncreated Waste
  9. Damage
  10. By Your Love
  11. Miracle Of The Moon
  12. Mirror Dream
  13. N.U.M.B. (Neutralize Under Maternal Bond)
  14. Did You Ever Notice I Was Gone_
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.