Capra – Errors

Pas de commentaires      129
Style: hardcore/metal/punkAnnee de sortie: 2023Label: Metal Blade Records/Blacklight Media Records

Capra est de ces groupes ayant réussi en l’espace d’un seul album (End Transmission – 2021) à trouver un son « signature » au point d’être désormais parfaitement reconnaissable au milieu d’une scàne hardcore pourtant sur-saturée. Une qualité autant due a un sens aiguisé du riff nerveux rejoignant la hargne punk et les attaques métalliques, et par la voix aussi écorchée que désabusée de sa chanteuse Crow Lotus.

Et on ne change pas une équipe qui gagne (ou juste un peu, un nouveau bassiste est arrivé), la recette de Capra est un nouvelle alliance vocaux furieux (mais aux lyrics profonds et toujours audibles) et de riffs modernes, fusion de punk et metal, tantôt groovy, tantôt privilégiant la vitesse d’exécution. Et même si ce genre de cris ne montre que peu de nuances, Capra en cale à plusieurs reprises comme sur « Trauma Bond » où la variété est de mise, notamment grâce à l’apport de « gang vocals » sur fond de riffs évoquant Every Time I Die ou encore sur la conclusion « Nora (Last Call) » où la guitare se veut plus planante et où les notes de piano viennent ajouter une bonne dose d’émotions.

Le hardcore du groupe originaire de Louisiane passe du mélodique (« Loser ») à des envies davantage axées sur le riff métallisé sans que l’on ne s’écarte du sujet (avec notamment un looourd breakdown sur « Tied Up »). On retiendra aussi le gros morceau « Human Commodity » où la charismatique Candace Puopolo (Walls Of Jericho) vient apporter un surplus de hargne. Une participation un peu comme un passage de témoin entre générations, Walls Of Jericho étant l’un des groupes précurseurs avec une « frontwoman » dans une scène hardcore essentiellement masculine.

Moins chaotique et moins en relief que par le passé (ce qui pêche un peu niveau accroche par moments), Errors n’en contient pas (des erreurs) et vaut pour sa puissance. Une constante dans l’agressivité condensant des influences old school et modernes dans un tout expédié avec rage et énergie. Un peu moins spontané certes, mais toujours très efficace !

  1. CHSF
  2. Tied Up
  3. Silana
  4. Trauma Bond
  5. Loser
  6. Kingslayer
  7. Human Commodity
  8. Transplant
  9. Obligatory Existence
  10. Nora (Last Call)

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *