Latest Content

Palm Reader – Sleepless

Honte sur moi j’ai zappé comme il faut les précédentes sorties de ce groupe anglais que j’ai découvert en 2020 avec cet excellent Sleepless qui vaut franchement le détour.
Œuvrant tour à tour dans un metal alternatif tout en émotions proche parfois de Deftones ou Black Peaks, Palm Reader sont capables comme ces derniers de se faire plus colériques, allant même jusqu’à flirter dans ces moments-là avec le metalcore d’un Misery Signals (le coup de boule « Stay Down »).
La première moitié de l’album voit le groupe enchaîner les moments de bravoure, c’est bien simple il n’y a rien à [...]

The Guts – Death

Il n’était pas gagné d’avance que je m’intéresse à cet album ! Avec sa cover rose bien criarde et son nom assez random, j’ai pas mal attendu avant de me lancer dans l’écoute de ce Death, nouvelle…et dernière livraison des britanniques The Guts. En effet le quintet de Brighton a décidé de terminer ses activités ensemble, bouclant ainsi une trilogie d’EP – Birth (2016), Flesh (2017) et donc ce Death – de manière assez logique dans sa conception. Et on ne peut que déplorer cette perte suite à l’écoute de ce tonitruant testament.

Chamber – Cost Of Sacrifice

Un peu plus d’un an après la belle révélation Ripping / Pulling / Tearing, premier EP (2019) au chaos jouissif, Chamber met les bouchées doubles et confirme ses belles promesses avec ce Cost Of Sacrifice, son premier véritable album. On prend les mêmes et on recommence ! Le groupe de Nashville poursuit dans son processus de faire du neuf avec du vieux, à savoir ici du metalcore chaotique d’antan remis au goût du jour.

The God Awful Truth – Memory Palace

En cette période où tout le monde semble devenir fou, rien de tel qu’un album au diapason pour s’aérer la tête via une bonne grosse déflagration de chaos. C’est là tout l’effet de ce Memory Palace, nouvel album de The God Awful Truth, groupe faisant revivre le temps d’un album la frénésie mathcore de références du genre aujourd’hui éteintes: The Dillinger Escape Plan et The Tony Danza Tapdance Extravaganza, deux influences majeures revendiquées par les texans, en plus de celle de Daughters, c’est dire si ça met l’eau à la bouche !

The Myopia Condition – Event Horizon

Jeune formation provenant de Red Deer (Alberta, Canada), The Myopia Condition propose avec ce Event Horizon son premier album. Les amateurs de science-fiction auront fait le rapprochement avec le titre du film de 1997 (avec Sam Neill et Laurence Fishburne), c’est donc cette même thématique spatiale qui accompagne la musique des canadiens. Et cette musique est à la fois virulente et technique, le quintet annonçant des influences chez Periphery, Meshuggah, Lamb Of God et Oh Sleeper.

Fit For A King – The Path

Malgré l’actuelle baisse globale d’intérêt pour le metalcore, certains groupes persistent et visent le succès de groupes comme Parkway Drive. Eternel second couteau, les texans de Fit For A King sont pourtant actifs depuis treize ans et en sont déjà à leur sixième album avec The Path. Un nouvel album qui n’apporte absolument rien de nouveau mais qui devrait tout de même enchanter les amateurs du style.

The Sound That Ends Creation – Memes, Dreams, And Flying Machines

« The Sound That Ends Creation », ça sonne comme une promesse, et cette promesse, le dénommé Chris Dearing (jeune texan qui jouait autrefois dans des projets de death technique tels que Giant Of The Mountain ou Surgically Impaled) tient à la mettre en pratique dans un ahurissant bordel sonique ! Pour son cinquième album où le gaillard s’occupe une fois de plus de tout, le niveau de violence est encore monté d’un cran dans un ouragan à la limite du compréhensible.

Limbs – Soft Narcosis

Si vous suivez bien votre webzine préféré, vous vous souvenez sans doute de ce groupe de hardcore chaotique philippin dont j’avais parlé il y a deux ans. Non ? (sérieux vous me décevez !) Sachez alors que Moeist (le groupe en question) connaît des compatriotes tout aussi qualitatifs, en l’occurrence ici Limbs – qui n’a rien à voir avec le groupe homonyme ayant sorti Father’s Son, qui figure sous cette chronique. Ce Limbs-là est un trio de Manille dont les envies sont de faire du hardcore chaotique influencé par Converge et l’intégrer dans une atmosphère apocalyptique.

Year Of The Knife – Internal Incarceration

Alors que le dernier album d’End est à peine digéré, voici que leurs cousins de Year Of The Knife repointent le bout de son nez, bien décidés à maltraiter les oreilles et les cervicales de quiconque passe à leur portée. Le point commun entre ces deux groupes: le goût pour le pilonnage en règle au travers d’un hardcore/metal frontal et surpuissant.

The Ghost Inside – S/T

L’album de la renaissance est enfin arrivé. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, The Ghost Inside revient de très très loin. Il y a cinq ans, le groupe connaît en effet un tragique accident de bus pendant leur tournée US, les deux chauffeurs décèdent, le batteur Andrew Tkaczyk perd une jambe et se retrouve plongé dans le coma. Les traumatismes physiques et psychologiques sont nombreux, mais le groupe de Los Angeles va se souder d’autant plus et tirer une force de cet événement pour mieux revenir aujourd’hui avec cet album éponyme.