Latest Content

earthtone9 – In Resonance Nexus

Les désormais vétérans anglais de earthtone9 avaient bien marqué les esprits (en tout cas le mien!) avec la sortie en 2000 de l’excellent arc’tan’gent, un album très original et réussi alternant les assauts core rageurs et les passages plus atmosphériques. Malheureusement leur carrière a été depuis le début très chaotique, et après une séparation de plusieurs années (avec quelques projets parallèles qui ont toutefois vécu durant cette période, notamment pour le chanteur du groupe avec Twin Zero ou the Blueprint), ils avaient opéré un premier come-back concrétisé par la sortie en 2013 de IV, un album moins original, plus [...]

Neaera – All Is Dust

Officiellement remis en route avec un album éponyme sorti en 2020, Neaera revient avec l’intention de célébrer comme il se doit son vingtième anniversaire. Ce huitième album, All Is Dust entend-il révolutionner le son des allemands, situé entre death mélodique et metalcore ? Que nenni ! Le quintet de Münster reste fidèle à ce son, toujours reconnaissable, initié dès 2005 avec leur premier album The Rising Tide Of Oblivion.

Foreign Hands – What’s Left Unsaid

Après un très bon EP sorti chez Daze (Bleed The Dream – 2022), Foreign Hands a changé de crèmerie en signant chez ShapTone Records, habitué des sorties metalcore plutôt axées « grand public » (Polaris, Of Mice & Men) mais aussi plus rudes ou aventureuses (Better Lovers, 156/Silence). C’est dans cette seconde catégorie que se place le groupe partagé entre Delaware et Pennsylvanie.

Calcine – Common Love Common Nausea

Si vous suivez un tant soit peu la scène hardcore, il y a de fortes chances que vous ayez associé la cover de ce Common Love Common Nausea avec …So Unknown de Jesus Piece (notamment au niveau du logo). En effet, on retrouve le même artiste nommé Lazygawd derrière cet artwork menaçant (qu’on aime ou pas). Un point commun complété par les envies de violence de Calcine, jeune quartet parisien fraichement débarqué chez Church Road Records (Burner, Blanket, Graywave… et plein d’autres groupes de qualité), celles-ci s’imprégnant d’un caractère urbain provenant autant de l’artwork que du son.

Knocked Loose – You Won’t Go Before You’re Supposed To

Annoncé au compte-goutte avec des singles plus percutants les uns que les autres, dire que ce nouveau Knocked Loose était attendu était un euphémisme. La réputation du groupe du Kentucky n’est plus à faire, maîtrisant tant son metal/hardcore désormais reconnaissable entre mille que son imagerie, proposant des clips baignés d’une atmosphère particulièrement glauque. Et comme prévu, ce nouvel album est une énorme mandale, augmentant encore un peu plus le curseur de véhémence.

SeeYouSpaceCowboy – Coup De Grâce

Parti d’un sasscore aux contours grindy-myspacecore/ »white belt », SeeYouSpaceCowboy a peu à peu fait évoluer son approche musicale vers contrées metalcore à l’ancienne et emo-mallcore ayant de quoi faire prendre un bain de jouvence à tous les mèchus du début des années 2000. Cette accumulation d’étiquettes vous semble un charabia incompréhensible ? C’est que vous n’êtes clairement pas la cible de ce Coup De Grâce qui, avec son titre en français (et sa cover qui rappelle des vieilleries comme The Curse d’Atreyu) parlant pour lui-même, vient asseoir l’univers si singulier du groupe de San Diego.

The Ghost Inside – Searching For Solace

Après leur accident et la reconstruction ayant suivi (avec un album-catharsis en 2020 en guise de libération suite à leur difficile convalescence), The Ghost Inside revient de très loin. Quatre ans plus tard, le groupe fait son retour armé de ce Searching For Solace venant célébrer ses vingt ans d’existence dédiés a la cause du metalcore mélodique et émotionnel, avec une thématique générale encore essentiellement basée sur la reconstruction du groupe.

Boundaries – Death Is Little More

Valeur montante de la scène metalcore US, Boundaries sort enfin le successeur de l’excellent Burying Brightness et vient pas mal surprendre leurs fans. Le groupe du Connecticut, jusqu’ici porteur d’un metalcore ouvert entre fracas beatdown et ouvertures du côté du néo metal, va ici changer drastiquement d’approche même si l’on fera parfois le lien avec leur passé discographique.

Alpha Wolf – Half Living Things

Nom aperçu régulièrement participant à de nombreuses grosses tournées, Alpha Wolf est petit à petit monté de plus en plus haut sur l’affiche, notamment celle de leur tournée européenne 2023 où ils étaient carrément même headliners (devant King 810 et les frenchies Ten.56). Le groupe australien œuvre depuis quelques années dans le metalcore bien épais et livre avec Half Living Things son troisième album (après Mono en 2017 et A Quiet Place To Die en 2020).

Weston Super Maim – See You Tomorrow Baby

Avec sa cover a dominante rose criard, ce nouvel album de Weston Super Maim a de quoi interpeller au milieu de toutes ces pochettes toujours plus sombres ! Démarré en solo par un certain Tom Stevens, ce projet est devenu, après le premier album The Neglected Works (2020), un duo puisque le vocaliste Seth Detrick est désormais membre permanent (depuis 180-Degree Murder, précédent EP datant de 2021).
See You Tomorrow Baby nous entraîne (a priori) dans la forme finale du projet, celle d’un mélange de math(metal)core, de progressif, de technique et de violence sublimée par un son ultra maousse. [...]